La main tendue d’Israël vers la bande de Gaza pour améliorer les relations

0 81

Le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid a présenté dimanche 12 septembre un projet visant à « améliorer » les conditions de vie des Palestiniens dans la bande de Gaza en échange d’un engagement au « calme » du mouvement Hamas au pouvoir dans cette enclave paupérisée.

« Pendant trop longtemps, les seules deux options étaient conquérir Gaza ou des violences sans fin. Or ce sont deux mauvaises options », a déclaré Yaïr Lapid en présentant son initiative nommée « l’économie en échange de la sécurité » lors d’une conférence sur la sécurité à Jérusalem. Plus concrètement, il propose un plan en deux temps, sans toutefois passer par des négociations directes avec le Hamas, mouvement considéré comme « terroriste » par Israël.

Dans une première phase, « les lignes électriques seraient réparées, le gaz connecté et une usine de dessalement d’eau construite » à Gaza, territoire sous blocus israélien depuis plus de quinze ans qui compte en moyenne douze heures d’électricité par jour et peu d’eau potable. En échange, les islamistes du Hamas devront s’engager à un « calme de longue durée », a ajouté Yaïr Lapid, précisant qu’en cas de violence la réplique d’Israël serait « plus forte que par le passé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.