Mondial 2022 (Q) : Le Bénin frappe fort à Madagascar

0 83

Quarts de finaliste surprises de la dernière CAN mais incapables de se qualifier pour l’édition 2021, Madagascar et Bénin, les «frères jumeaux», s’affrontaient ce jeudi à l’occasion de la première journée des éliminatoires du Mondial 2022.

Et ce sont les Ecureuils qui ont gâché la fête en s’imposant 1-0 à l’extérieur dans ce match qui marquait la première des Barea dans le Stade rénové de Mahamasina et la première de l’ancien défenseur du PSG Eric Rabésandratana comme sélectionneur.

Idéalement lancés par un but de la tête de l’attaquant de Brest Steve Mounié sur un corner tiré par Cèbio Soukou (0-1, 22e), les hommes de Michel Dussuyer ont ensuite globalement bien contenu les offensives adverses. Ahlinvi, contré in extremis, et Désiré Azankpo, mis en échec par le poteau, ont même eu des balles de 2-0 en contres en seconde période.

La pression malgache s’est faite très forte durant le dernier quart d’heure mais les Béninois ont tenu bon, grâce notamment à un arrêt d’Allagbé, et ils se présenteront en position de force à l’occasion de la 2e journée lundi à domicile contre la RD Congo, tenue en échec par la Tanzanie (1-1) un peu plus tôt. De leur côté, les Malgaches joueront déjà gros aujourd’hui chez les Tanzaniens.

La RDC frustrée d’entrée

Faux départ pour la RD Congo. Ce jeudi, les Léopards ont débuté les éliminatoires du Mondial 2022 en étant accrochés par la Tanzanie à domicile à Lubumbashi (1-1).

Bien entrés dans le match, les hommes d’Hector Cuper se procuraient les premières situations, à l’instar d’Akolo qui échouait de près sur un centre de Bolasie. De retour après 4 ans d’absence en sélection, Mbokani ouvrait le score quelques minutes plus tard à bout portant sur un service de Bakambu (1-0, 23e).

Une joie de courte durée car dans la foulée, l’attaquant du Wydad Casablanca Simon Msuva profitait d’une perte de balle congolaise pour égaliser sur une sublime frappe lointaine avec l’aide de la barre (1-1, 35e).

Après le temps fort des Taifa Stars avant la pause, les Congolais tentaient de forcer la décision au retour des vestiaires. En vain… Si ce score de parité représente un bon résultat pour les Tanzaniens qui étaient privés de Samatta, il représente en revanche une contre-performance pour la RDC qui se déplace au Bénin lundi à l’occasion de la prochaine journée.

Mali 1-0 Rwanda (Groupe E)

Malgré la délocalisation du match à Agadir, au Maroc, faute de stade aux normes, le Mali a tenu son rang « à domicile » face au Rwanda (1-0). Dominateurs mais en manque d’efficacité, les Aigles ont d’abord vu Djenepo échouer sur penalty face au gardien adverse, mais ils n’ont pas tergiversé et l’ancien Messin Adama Traoré, lancé en profondeur, leur a donné l’avantage à la minute suivante après avoir joliment effacé le portier adverse (19e). Les hommes de Mohamed Magassouba ont ensuite poussé à la fin d’une deuxième période plus hachée pour tenter de corser l’addition mais le réalisme a fait défaut.

Libye 2-1 Gabon (Groupe F)

Mauvaise opération pour le Gabon, renversé par la Libye (1-2) sur le fil à Benghazi. D’une superbe frappe brossée, l’ancien Bordelais Poko avait pourtant placé les Panthères en tête (11e), mais le capitaine Salama a égalisé d’une tête sur corner pour les Chevaliers de la Méditerranée (27e), avec la complicité du poteau et d’Obiang, mal placé. L’autre défenseur central, Al Warfali, a ensuite arraché la victoire, de la tête également, à la 89e minute pour les Libyens. Les hommes de Patrice Neveu regretteront leurs largesses défensives et les décisions parfois étonnantes de l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema qui a notamment refusé un but litigieux à Aubameyang, ensuite mis en échec par la barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.