Bac 2021 : Un respect scrupuleux du protocole sanitaire

0 123

Le baccalauréat général a démarré hier. Des  candidats  qui ont répondu présents, malgré quelques absents. Dans un contexte de 3ième vague, le respect des règles d’hygiène est bien appliqué.

Décrocher le premier diplôme universitaire est le rêve de tous candidats en classe de Terminale. En effet, ils étaient nombreux à se présenter au niveau des centres d’examens. Les choses sérieuses ont démarré hier. Les candidats au bac devront se concentrer et gonflés à bloc pour ne pas passer à côté de la plaque. Des épreuves qui ont démarré au rythme du respect des protocoles sanitaires.

De la concentration, du stress pour les uns. Pour d’autres l’on se résigne e appliquer à la lettre les consignes des anciens. Hier, les séries L ont démarré avec l’épreuve de Philosophie, au moment où  les candidats en Série S se penchaient sur la Physique et la Chimie (PC). A l’entrée des différents centres visités c’est la prise de température et l’usage de gel. Un respect strict des règles d’hygiène pour accéder dans les locaux.  Pas de téléphone ou de sac, des surveillants veillent sur tout.

A Limamoulaye,  dans un contexte de pandémie et de chaleur intense, chacun essaie tout de même de faire de son mieux et de rester concentrer.  Dans les salles de classe, les sacs sont rangés au tableau.  Des candidats en silence se penchent sur leur copie.   Les surveillants eux, les yeux rivés sur les vas et viens de quelques candidats désireux d’aller au toilettes.

Néanmoins, les autorités en charge de l’éducation ont décidé de s’enquérir de l’état  des lieux. C’est en ce sens qu’une délégation du Ministre de l’Éducation nationale,  composée du Directeur de l’Office du bac, de l’inspection d’académie de Dakar  a parcouru quelques centres d’examen. La  délégation était présente au niveau du Lycée Blaise Diagne et au centre de Ste Bernadette.   Selon Pape Djibril Kandji, le Directeur de l’Enseignement moye général, représentant le Ministre Mamadou Talla, c’est le respect des règles d’hygiène qui prime. A l’en croire,  cela les réconforte et montre aussi que toutes les directives ont été respectées et exécutées à la lettres. « Ce n’est pas la première fois. L’an dernier aussi le Bac avait eu lieu en pleine Covid avec toujours le respect des gestes barrières et  des candidats qui ont aussi participé à cela. Alors il y a des leçons apprises et consolidées avec tout le monde y compris  les candidats eux même et c’est tout le sens de cette visite. Nous en sommes au premier jour et nous  souhaitons que le dispositif ne puisse connaitre une faille. Et heureusement  ce fut une année apaisée avec 0 tension ou de perturbations et on aura les résultats escomptés », ajoute-t-il.

Au Lycée Blaise Diagne aussi c’est le cas. Au jury 1722, c’est le respect des gestes barrières. Selon le président du Jury Khadim Dramé, l’on compte  trois séries dont L’1, L2 et la série S2.  « Pour les L’, nous avons près 102 candidats, série L2 on a 199 candidats et pour la S2, 100 candidats. Soit un total de 401 candidats. Bien que le démarrage soit effectif, nous avons 34 absents au total.  Avec les mesures barrières, nous avons reçu des maques et du gel en quantité suffisante de la part des autorités.  Les surveillants  sont au rendez-vous aussi avec deux  surveillants par salle », explique-t-il.   Sur place, les candidats trouvés au lycée Blaise   Diagne espèrent tout de même décrocher leur sésame, qui leur ouvrirait les portes de l’enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.