RTS : Les syndicalistes dénoncent une gestion nébuleuse

0 112

L’intersyndicale SYNPICS-CNTS a fait face à la presse hier pour dénoncer les  difficultés que vivent les travailleurs de la RTS. Ils accusent leur directeur général de gestion nébuleuse qui porte préjudice à la boite.

 La section Synpics de la RTS s’insurge contre la gestion du directeur général de ladite boite. Face à la presse, les syndicalisent font noter une  « gestion nébuleuse et calamiteuse de Racine Talla  à la tête de la RTS depuis 2012 et qui subitement a fait montre d’une volonté notoire de mettre à genoux, la RTS avant son départ ».  « Sa gestion  est jalonnée d’imperfections, de manquements, de troubles, d’une mauvaise vision qui contrastent mal avec ce qu’il montre aux autorités étatiques. L’heure est donc arrivée pour nous Intersyndicale de poser des actes clairs visant à édifier l’opinion nationale et Internationale sur la situation qui prévaut à la RTS », tonnent les syndicaliste. Et de poursuivre: Tout est parti de la Révision de l’Accord d’entreprise démarrée le 05 septembre 2019 et qui a achoppé sur deux points : La clause de mobilité et les écarts sur les différentes catégories de salaires.  Les négociations ont été rompues unilatéralement par la direction générale. C’est alors le début d’un combat âpre pour mettre fin au règne d’un Syndicat dont le seul tort est d’avoir dit non et d’avoir la « malchance » d’être en fin de mandat dans un contexte de pandémie où il était impossible d’organiser une Assemblée Générale. Une fin de mandat certes décriée au moment où la quasi-totalité des associations et amicales de la RTS sont dans une situation similaire de fin de mandat. Certains ironisent même en disant que « même le DG Racine Talla est à la retraite depuis 4 ans. Alors, comment peut-il mener la guerre à des syndicalistes qui ont reçu mandat de la totalité de ses membres de poursuivre les négociations avec la Direction Générale jusqu’à la satisfaction de ces points ». Ils indiquent que leur patron a instruit tous les directeurs  de battre campagne pour barrer la route au SYNPICS.

Les syndicalistes sont d’avis que la première faille de leur directeur a été démontrée par  l’énorme investissement que le Chef de l’État Macky Sall a consenti pour mettre la RTS aux normes édictées par l’UIT (union internationale des télécommunications). « Plus de 13 Milliards de francs CFA sont injectés dans l’entreprise. A l’arrivée, le choix du matériel acquis, comparé aux montants investis, laisse à désirer pour preuve le car de transmission acquis dans le cadre du projet HD de 2018 a fait l’objet de plusieurs aller retour chez le concessionnaire et reste toujours inexploitable », regrettent-ils. Ils dénoncent également le fait que leur patron dispose de trois véhicules de type 4X4 aux frais de la RTS. “Un de 80 millions de Francs CFA pour lui, un autre de 30 millions pour une de ses épouses et un véhicule de 40 millions pour ces enfants », font-ils noter. Et de marteler : « La direction générale doit plus de 100 millions à l’IPM,  plus de 130 millions à la Coopérative, des milliards à l’IPRES entre autres. Les départs notés dans la boite ont été aussi évoqués lors de ce face à face avec la presse. Ils ont prévu de dévoiler leur plan d’action pour obtenir gain de cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.