Dialogue national : 36 sujets, 27 points d’accord, 8 points de désaccords soumis à Macky

0 61

La Commission politique du dialogue social a sorti un communiqué, hier. C’est pour dire que sur les 36 sujets enregistré, il y’a eu 27 points d’accord, 8 points de désaccords et 1 soumis au président de la République, Macky Sall. Elle a exprimé sa fierté d’avoir contribué au rapprochement des positions des acteurs du dialogue.

16 juillet dernier, la Commission politique du Dialogue national, dirigé par le Pr Babacar Kanté, annonce a achevé ses travaux. Ainsi, a-t-elle exprimé sa fierté d’avoir contribué au rapprochement des positions des acteurs du dialogue, dans une atmosphère d’écoute mutuelle et de bienveillance réciproque. Un communiqué qui nous est parvenu renseigne que : « la Commission cellulaire exprime sa fierté d’avoir contribué au rapprochement des positions des acteurs du dialogue, dans une atmosphère d’écoute mutuelle et de bienveillance réciproque ». Il ajoute : «  elle a adressé ses félicitations à toutes les composantes de la Commission politique pour leur ouverture d’esprit et leur engagement dans la quête de consensus propres à renforcer la démocratie sénégalaise (…). Les travaux, dirigés par une commission cellulaire dont les quatre membres ont été consensuellement désignés par les différentes parties prenantes, ont réuni les partis politiques issus de la Majorité, de l’Opposition, et des Non-alignés ainsi que la Commission électorale nationale autonome (CENA) le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), l’Administration et des organisations de la société civile ». Le texte de poursuivre que : « sur des questions qui portaient sur l’amélioration de notre système démocratique et électoral, la Commission a discuté de 36 sujets, enregistré 27 points d’accord, 8 points de désaccords et 1 point qui reste encore soumis à l’appréciation du Président de la République ».

Les points d’accord ayant un impact sur le processus électoral ont été intégrés au code alors que les autres sont destinés à être mis en œuvre ultérieurement et feront l’objet de suivi. « Certaines questions restent à discuter. Elles le seront dans un autre cadre, qu’il appartient aux autorités et aux parties prenantes de définir’’, renseigne la même source, ajoutant qu’à l’issue de ces travaux, un rapport final, complétant le rapport spécial du 26 août 2020 sera adressé à Monsieur le président de la République. Toutefois, la Commission politique a rendu hommage au Général Mamadou Niang qui en a présidé les travaux jusqu’à son rappel à Dieu le 28 décembre 2020, et à Abdoul Aziz Badiane, membre de la société civile, décédé le 03 juillet 2021.Elle a aussi présenté ses félicitations à la Commission cellulaire pour la qualité de sa conduite des travaux. Pour rappel, le chef de l’Etat Macky Sall avait présidé le 28 mai 2019 la cérémonie de lancement du “dialogue national” au Palais de la République. Dans la foulée de sa réélection pour un second mandat à la tête du pays, le président de la République avait annoncé le 5 mars 2019 la tenue d’un dialogue national. Il a réaffirmé cette option lors de sa prestation de serment devant le Conseil constitutionnel, le 2 avril, en renouvelant son appel à un dialogue “sans exclusive, un dialogue constructif et ouvert à toutes les forces vives du pays, forces politiques, économiques et sociales”. Lors de la cérémonie d’installation des membres du comité de pilotage du dialogue national, le 26 décembre 2019, le chef de l’Etat avait réaffirmé sa volonté de mettre en œuvre “toutes les conclusions consensuelles” qui naîtront de ces concertations. « Je serai à votre écoute, pour la mise en œuvre de toutes les conclusions consensuelles du dialogue national. Et j’ai instruit le gouvernement d’être à votre disposition dans l’exercice de la mission qui vous a été confiée », avait-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.