Où en est l’enquête sur l’assassinat du président haïtien?

0 94

Moins d’une semaine après l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, la confusion règne toujours sur les circonstances et raisons de sa mort, malgré une série d’arrestations de suspects. Voici ce que l’on sait sur cette situation extrêmement nébuleuse.

– Un mystérieux « docteur » haïtien

L’attention de la police haïtienne se porte sur un ressortissant haïtien ayant des « objectifs politiques », arrêté dimanche et accusé d’avoir recruté le commando qui a assassiné le président Jovenel Moïse dans la nuit de mardi à mercredi.

Christian Emmanuel Sanon, homme de 63 ans de nationalité haïtienne basé en Floride, serait arrivé dans le pays en juin « à bord d’un avion privé » accompagné de ressortissants colombiens, avec pour but initial de « procéder à l’arrestation du président de la République », selon Léon Charles, directeur de la police nationale haïtienne.

Les Colombiens étaient chargés d’assurer la sécurité de M. Sanon, mais « la mission a ensuite changé », a indiqué M. Charles.

Peu d’informations ont filtré sur le profil du suspect, qui se présente comme un « docteur » qui « joue un rôle de leader pour Haïti à travers une vie d’action positive et d’intégrité absolue » dans un compte Twitter portant son nom.

Dans plusieurs vidéos postées en 2011 sur une chaîne Youtube à son nom, il semble se présenter comme un potentiel dirigeant, et critique le pouvoir haïtien et la corruption.

« Où sont les dirigeants d’Haïti? Nulle part, vous savez pourquoi? Parce qu’ils sont corrompus », affirme-t-il.

Cette version officielle apparaît toutefois lacunaire, et ne répond pas à la question pressante pour ce petit pays accablé par la corruption et la pauvreté: qui a pu financer une telle opération?

M. Sanon, aux multiples sociétés inopérantes, s’était placé en situation de faillite, selon le Miami Herald. Par ailleurs, il n’avait pas le droit d’exercer la médecine en Floride. La police haïtienne a aussi évoqué deux autres mystérieux « auteurs intellectuels » sans donner de précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.