Sommes-Nous prêts à changer ?

0 80

Tous les analystes de la géopolitique mondiale prévoient qu’après les problèmes nés de la pandémie Covid-19, le monde devra nécessairement changer.

La question que nous nous posons alors, que notre pays, dirigeants et peuples confondus doivent se poser est : sommes-nous prêts à changer ou à  prendre notre juste place dans le concert des nations qui gagne ?

Et nous soulignons notre juste place ! En effet, il est inconcevable que notre pays qui recèle beaucoup de compétences reconnues à travers le monde avec des cadres techniques, intellectuels, des hommes d’affaires, dont beaucoup ont la carapace de gagneur, de bulldozer, qu’aucun obstacle n’effraie, prêt à relever tous les défis ne prenne sa place à côté de nations prospères.

Il est aussi inadmissible que notre pays dont la jeunesse est pleine d’enthousiasme, de fraîcheur, de disponibilité, avide de savoir problématique pour peu qu’on l’encadre en soit encore à raser les murs de l’Occident décadent et qui continuent cependant à servir de miroir aux alouettes à notre jeunesse.

C’est encore possible pour notre pays d’occuper une place enviée dans le monde grâce à nos femmes dont l’horizon d’amour et de confiance, le génie inventif pour bâtir un pays de paix, de concorde, de productivité, de partage et sans limite.

C’est encore possible grâce à nos autorités religieuses et coutumières qui ont toujours donné une idée très sereine et très précise, mais aussi participé à  insuffler une dynamique de paix et de stabilité, et de concorde nationale.

Tous ces groupes socio-culturels et économiques ont déjà par le passé, donné une idée très juste et leur amour viscéral pour leur pays, le Sénégal.

Il suffit encore une fois qu’on les écoute et surtout qu’on les responsabilise en libérant leurs énergies, leur potentiel. Ils ont leur place dans la construction nationale pour que notre pays retrouve son lustre d’antan.

C’est tous ensemble qu’on vaincra.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.