Euro 2021 : L’Angleterre rejoint l’Italie en finale

0 69

Pour la première fois de son histoire, l’Angleterre jouera une finale de l’Euro, et cela après avoir battu le Danemark après prolongation. Un penalty très contestable a fait la différence (2-1). L’Italie et l’Angleterre s’affronteront donc dimanche à Wembley.

Dans un match très animé, et sans temps mort, ce sont les Danois qui tiraient les premiers, puisque sur un maître coup-franc, Damsgaard, plein axe, trompait un Pickford pas très bien inspiré (0-1,30e). Malgré ce coup sur la fête, l’Angleterre reprenait vite ses esprits, et suite à un centre de Saka, lancé par Kane, Kjaer trompait son propre gardien alors qu’il était sous la pression de Sterling (1-1, 39e).

La seconde période était nettement dominée par les Three Lions, mais un Schmeichel inspiré, notamment lors d’une parade énorme face à Maguire (59e), permettait au Danemark de résister malgré un gros coup de barre sur le plan physique. L’Angleterre poussait de plus en plus au fil des minutes, mais ne trouvait pas la faille, malgré un match totalement à sens unique. Il fallait donc une fois de plus passer par une prolongation, la 7e de cet Euro 2021, pour connaître le nom de l’adversaire de l’Italie dimanche en finale à Wembley.

La formation de Southgate ne relâchait pas sa pression sur le Danemark qui comptait sur le talent de Schmeichel pour tenter de tenir jusqu’aux tirs au but. Le portier de Leicester était héroïque, tandis que ses coéquipiers s’arrachaient sur chaque geste défensif. Mais suite à une faute très contestable sur Sterling, l’arbitre accordait un penalty à l’Angleterre, une décision validée par la VAR…alors même qu’il y avait deux ballons sur la pelouse au moment de cette action. Schmeichel repoussait la frappe de Kane, mais ce dernier reprenait et donnait l’avantage aux siens (2-1, 104e). Tandis que la polémique battait son plein sur les réseaux sociaux, le Danemark essayait de puiser dans ses dernières ressources, mais ne parvenait pas à revenir au score, laissant les Three Lions fêter à domicile cette qualification historique puisque les Anglais n’avaient plus joué une finale d’un tournoi majeur depuis 1966 et le Mondial gagné à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.