Présidentielle 2024 : Moustapha Diakhaté annonce une pétition contre le 3ième mandat

0 143

L’ancien Chef de Cabinet de Macky Sall et Président du groupe parlementaire Bby  n’est pas allé par quatre chemins. Moustapha Diakhaté est revenu sur les tournées économiques de Macky  qu’il considère comme « des déambulations politiques. » Il annonce une pétition contre Macky contre le 3ième mandat.

Il n’a pas mis de gants pour asséner ses vérités à l’endroit de son  ancien patron Macky Sall. Moustapha Diakhaté, droit dans ses bottes a annoncé une pétition contre Macky Sall pour lui dire « non à un 3 ième mandat. ». D’ailleurs, il assimile les tournées économiques de Macky Sall « à des déambulations politiques. »

Invité  de l’émission « Grand jury », Moustapha Diakhaté ancien Président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar n’a pas été tendre avec Macky Sall.  A l’en croire,  il n’est pas question de  « le laisser passer outre, la Constitution en vue de briguer un 3ième mandat. » En effet,  l’ancien Chef de cabinet qui avait mis sur pied « Manko taxawu  Apr » a décidé de mettre fin et de manière définitive avec l’Apr de Macky  Sall. « J’ai décidé d’y mettre fin et de manière définitive d’ailleurs.  J’ai toujours considéré que mon exclusion était illégale et n’obéissant pas statut et règlement du  parti. On va créer « Alliance pour la nouvelle  république » pour l’accomplissement de  la deuxième alternance », dit-il.  A l’en croire, le  combat à mener sera celui de la « refondation de l’Etat du Sénégal, de la République du Sénégal. Et le combat principal aussi sera  de faire face contre un 3ième mandat de Macky Sall. »  Moustapha Diakhaté annonce d’ailleurs une pétition physique  sera lancé avec au compteur  5 millions de signatures pour ainsi  dire non à ce 3ième mandat. « Une fois recueillies, nous allons les lui remettre afin de lui dire que les Sénégalais souhaitent que vous ne participeriez  pas à la prochaine  élection présidentielle. Et  à l’ensemble des chefs religieux,  à l’Uemoa, de la Cedeao et de l’Union africaine etc. », dit-il.  Ce sera une manière aussi de lui faire comprendre que sa  participation est inopportune. Connu pour être un ami de la 1ière Dame Marième Faye Sall, Moustapha Diakhaté  a répondu à la question relative au fait qu’elle serait d’avis négatif sur la candidature de son mari pour les prochaines joutes. «  Elle n’est  pas dans cette logique car elle ne m’en a jamais fait part.  Le fait que je  me sois séparé de Macky Sall lui a fait très mal car elle pensait qu’à travers le dialogue, l’on serait en mesure de  trouver un juste milieu, mais en vain », ajoute Moustapha Diakhaté.

Dans la même veine, le mouvement « Farlu jubanti Sénégal » ou « Alliance pour la nouvelle république » va poursuivre son combat  contre ce troisième mandat jusqu’au bout.

Tournées économiques : « des déambulations politiciennes»,

Moustapha Diakhaté a réagi  aussi sur « les tournées économique » du Chef de l’Etat Macky   Sall.  A l’en croire, il ne s’agit point de tournées économiques,  mais « de déambulations politiciennes » en outrance. « Ces visites ne sont rien que de la politique.  Il faut dire  aussi que le Sénégal a rencontré d’énormes difficultés  ces dernières années. Les inondations qui ont causé autant de dégâts avec leurs lots de morts, de même que  l’immigration clandestine »,  se désole-t-il.  Il fera savoir que  la machine économique du Sénégal a foiré avec la pandémie  liée au Corona virus et les violences de mars. «   Un président de la République dont le pays est confronté à ces problèmes-là, ne doit pas faire de la déambulations dans  les régions. Ce  n sont pas des visites économiques car  si tel était le cas, il fallait rencontrer les acteurs économiques, dont les paysans, les  pêcheurs,  les artisans. Alors là, on mobilise la cour et  l’arrière-cour de  la coalition Benno Bokk Yakaar, avec des cars pour juste l’applaudir et les inaugurations. Il faut un respect des citoyens car  ces genres de démarches là ; vous ne les verrez jamais en France, au Usa etc. », ironise Moustapha Diakhaté.

Ainsi, cette démarche de l’ancien Chef de cabinet va davantage jeter du sable dans le couscous de Macky qui est dans une logique de massification.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.