Sortie D’adama Faye Contre Macky : Aliou Dembourou Sow pour son exclusion de l’APR

0 83

La presse a fortement fait écho de la virulente sortie au vitriol du frère de la Première Dame, Madame Marième Faye Sall, Adama Faye contre le Président de la République et son régime. Le député de la mouvance présidentielle Aliou Dembourou Sow, ne cherche pas midi à quatorze heures pour exiger son exclusion purement et simplement des rangs de l’Apr.

Le Président du Conseil départemental de Ranérou-Ferlo (région Matam) est d’avis que le beau-frère du Chef de l’État doit payer pour son comportement « inélégant » qui, selon lui, foule au pied la discipline de parti. « Cette sortie malheureuse d’Adama Faye le déshonore au plus haut point. Il  cherche le buzz en tirant  à boulets rouges sur un régime qui l’a sorti de l’anonymat. Qui a connu ce gars avant 2012? Il est un pur ingrat. Quels sont ses titres de gloire au point de se comporter de la sorte ? Il doit respecter la discipline de parti et de notre coalition, le Benno Bokk Yakaar  comme tout le monde mais aussi suivre à la lettre les directives du Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall », a-t-il martelé. « Pourquoi a-t-il accepté alors de cheminer avec un État dictatorial (comme il le laisse entendre dans son texte dont chaque ligne pue  de haine), jouir de ses privilèges et se lever un beau jour pour le clouer au pilori », se demande-t-il. Le député, d’ajouter, dépité : « Adama est vraiment habité par une très mauvaise foi et il faut qu’il arrête de prendre les gens pour des abrutis, des demeurés». Aliou Dembourou Sow, de continuer à cogner dur: « Nous devons tous nous lever contre ces actes rédhibitoires qui risquent  de nous fragiliser et de saper notre dynamique unitaire. Pour qu’une  telle attitude ne fasse pas des émules,  ne se répète, je demande au directoire de l’Alliance Pour la République (APR) de convoquer  rapidement la Commission de discipline pour statuer sur le cas Adama Faye et de tirer les conséquences. Il ne doit pas être un  » intouchable». « On doit le sortir de notre parti et, il lui sera plus loisible de présenter sa propre liste pour aller aux prochaines élections locales. Je dis bien que son exclusion dans nos  rangs ne doit plus tarder », a fait savoir le Coordonnateur de la Convergence des Éleveurs pour l’Emergence du Sénégal (CEES).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.