4 Avril 2021 : Les promesses de Macky aux jeunes

0 105

Un mois après les troubles qui ont marqué le Sénégal, l’allocution du Chef de l’État, Macky Sall, était attendue à la veille des célébrations du 61e anniversaire de l’indépendance. Pas de surprise donc de voir le Président, en place depuis 2012, assurer être «à l’écoute des pulsions profondes du pays» à un moment où l’opposition accuse le gouvernement d’être sourd aux demandes primordiales des populations, à commencer par celles de la jeunesse. Il annonce vouloir faire de l’emploi des jeunes une priorité pour les trois années qui restent de son quinquennat.

 

450 milliards pour les jeunes

« J’ai décidé d’une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de FCFA au moins, sur trois ans, dont 150 milliards pour cette année.  Ces ressources serviront à financer le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes qui sera issu du Conseil Présidentiel que je présiderai le jeudi 22 avril. Par souci d’équité territoriale et de simplification des procédures, un guichet unique sera installé dans chacun de nos 45 Départements. Dénommé Pôle-Emploi et Entreprenariat pour les Jeunes et les Femmes, il servira de cadre d’accueil, de conseil et de financement des porteurs de projets.  La DER/FJ, l’ANPEJ, l’ADPME et le FONGIP entre autres, seront représentés dans chaque guichet unique afin d’apporter  aux projets l’expertise, le financement et le suivi nécessaires.

 

65 000 emplois immédiats

 

«Dans l’immédiat, en soutien à l’emploi et aux ménages, j’ai décidé d’allouer, dès le mois de mai, 80 milliards de FCFA au recrutement de 65 000 jeunes, sur l’ensemble du territoire national, dans les activités d’éducation, de reforestation, de reboisement, d’hygiène publique, de sécurité, d’entretien routier et de pavage des villes, entre autres. Un quota spécial sera réservé au recrutement de 5000  enseignants pour le préscolaire, le primaire, le moyen et le secondaire, y compris les Daaras modernes et l’enseignement arabe. »

Eclosion de 4.600 entreprises, 15 700 emplois créés

« Je me réjouis, également, d’annoncer que je procéderai au mois de mai, à l’inauguration du Data Center de Diamniadio.  C’est une grande révolution pour la souveraineté digitale de notre pays, qui disposera pour la première fois de sa propre structure de stockage de données numériques. En outre, le Centre favorisera l’éclosion dans l’économie numérique de plus de 4.600 entreprises, et la génération de plus de 15 700 emplois, dont 720 directs.  Cet écosystème sera renforcé par le Parc des Technologies numériques de Diamniadio dont les  travaux s’achèvent cette année. Sur la même lancée, Macky Sall a fait un clin d’œil patronnât sénégalais. Pour lui, le secteur privé a rôle non négligeable sur cette nouvelle dynamique nationale. ’’Ainsi, le gouvernement proposera l’extension de la Convention Etat-Employeurs à la filière de l’agriculture et de l’agro business, pour un objectif de 15 000 emplois à créer, afin de soutenir nos efforts d’autosuffisance alimentaire et de transformation des produits locaux».

Clin d’œil au patronat

« Je lance un appel au secteur privé à se joindre à cette dynamique nationale. Ainsi, le gouvernement proposera l’extension de la Convention Etat-Employeurs à la filière de l’agriculture et de l’agro business, pour un objectif de 15 000 emplois à créer, afin de soutenir nos efforts d’autosuffisance alimentaire et de transformation des produits locaux.  A cette fin, l’allocation de l’Etat à la Convention passera d’un milliard à quinze milliards de FCFA. »

Haro sur l’ethnicisme

« Dans ce Sénégal que nous aimons, il ne saurait y avoir de place pour le particularisme, quel qu’il soit. La fête nationale nous rassemble plus que toute autre. Par-delà nos diversités, elle incarne et exalte le vivre ensemble hérité de nos anciens, et que nous devons transmettre à nos enfants et aux générations futures. Ce soir, devant vous, je réaffirme solennellement que le Sénégal est une nation unie et indivisible, et le restera ; un pays de pluralisme intégrateur. Le Sénégal est un pays de paix et de convivialité entre toutes ses composantes ; un pays de Téranga, qui accueille et protège tous ses hôtes sans exclusive. Ensemble, préservons cet art de vivre bien sénégalais. Assurément, c’est ce Sénégal qui fait notre bonheur, notre honneur et notre fierté. C’est ce Sénégal qui est connu et apprécié à travers le monde. Gardons à l’esprit ce qui pourrait les affaiblir. Evitons tout propos et tout comportement qui pourraient les fragiliser. J’appelle à une revitalisation urgente des valeurs de citoyenneté, de civisme et de coexistence pacifique. J’appelle au respect des Institutions et des principes qui gouvernent notre démocratie, l’Etat de droit et la République. Ces valeurs nous engagent et nous protègent solidairement. Elles constituent notre soupape de sécurité individuelle et collective, le socle sur lequel repose la nation sénégalaise. Nul n’a le pouvoir, ni le droit de les mettre en péril. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.