Fourniture D’électricité : Cap des biches va abriter une nouvelle centrale de 300 MW

0 57

Le Cap des biches va abriter la nouvelle centrale de 300 MW d’un coût global de 220 milliards de Francs Cfa. Ladite centrale dont la pose de première pierre s’est déroulée hier, a été financée par des privés nationaux sénégalais regroupés dans un consortium dénommé West African Energy. Il sera opérationnel en juin 2022.

Le Sénégal va disposer d’une centrale électrique de 300 MW. La pose de la première pierre s’est déroulée hier au Cap des biches. Selon le ministre d’État Samuel Ameth Sarr, directeur général de West African Energy, la réalisation de ce projet s’est entourée de partenaires techniques expérimentés notamment Carlik Energy et General Electric qui sont des entreprises très connues à travers le monde par leur expérience avérée dans le secteur de l’énergie. « Ce projet répond également à l’appel du Chef de l’Etat de stimuler l’investissement par les privés nationaux dans l’élaboration des grands projets. Il s’inscrit donc dans la dynamique de la disponibilité permanente de l’énergie à moindre coût à travers la construction de nouvelles centrales en mode fast tract pour redynamiser l’émergence à très court terme » dit-il. Et de renchérir : « Il inclut aussi les études d’ingénierie, les travaux de génie civil, les travaux électromécaniques ainsi que les infrastructures dédiées, la mise en service et le raccordement en 225Kv et 90 Kv au réseau interconnecté ». A l’en croire, ledit projet inclut également la formation, la recette en usine et la fourniture des pièces de rechange nécessaires pour le fonctionnement. « Cette centrale sera opérationnelle en juin 2022, renseigne Samuel Sarr. Il indique que sur les 200 milliards F mobilisés, les 85 proviennent des partenaires financiers et le reste par une syndication avec deux autres partenaires financiers dont Afrixim Bank. « Cette centrale va contribuer à la réduction des coûts de production de Senelec de 40% dans le cadre de la politique Gaz to Power dont la finalité est la baisse du coût de d’électricité à l’horizon 2022 », fait-il savoir.  En ce sens, il souligne que 450 emplois directs et 600 indirects seront créés durant la construction. « Par ailleurs, durant l’exploitatio, WAE va recruter 50 personnes dont 35 employés provenant de la Senelec qui iront en formation dans différentes centrales existantes à travers le monde pour une période de 7 mois. Un centre d’incubation et de formation d’excellence à Diamniadio sera mis en place pour approfondir la formation des jeunes en matière d’énergie.

Pour le ministre du pétrole et des énergies, Sophie Gladima, cette puissance additionnelle permettra à Senelec d’accroître la fiabilité de son parc de production et de mettre en œuvre la stratégie Gas to Power adoptée par l’Etat du Sénégal pour assurer l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité à moindre coût. « Les travaux seront confiés aux entreprises sénégalaises compétentes en la matière ainsi un nombre significatif d’emplois sera créé pour les nationaux », rassure-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.