SONKO A CHEIKH BARA DOLI MBACKE : « pas à la Commission ad hoc à mon nom »

0 5

La Commission ad hoc chargée de statuer sur la levée ou non de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko, a décidé de l’envoyer en séance plénière. Ce, malgré le refus du leader de Pastef de déférer à la convocation et la démission des députés de l’opposition Cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirassy. Ousmane Sonko a demandé au président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie de ne pas siéger  à ladite commission en son nom. Mais Cheikh Bara Doli Mbacké s’entête au motif qu’il refuse la politique de la chaise vide.

D’ici quelques jours, le député Ousmane Sonko ne disposera plus de son immunité parlementaire. C’est en tout cas le sort le plus probable qui se profile pour l’opposant et leader de PASTEF, face à une assemblée pour la majorité affiliée pouvoir. La commission devant statuer sur la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko, accusé de viols et de menaces de mort par la masseuse Adji Sarr, a transmis, hier, le dossier du leader de Pastef à l’Assemblée nationale qui devra décider du sort de Sonko en séance plénière. Ce, malgré du  refus du concerné de déférer à la convocation et la démission des députés Cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirassy de l’opposition, la commission ad hoc pour la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko a été expéditive.

Le Pds prend le contrepied de Guirassy et Bamba Dièye

Le  président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Cheikh Bara Doli Mbacké refuse de suivre les pas de Cheikh Bamba Dièye et de Moustapha Guirassy qui claqué la porte de la commission ad hoc. «Ma position, c’est de continuer à se battre car c’est ce que j’ai reçu comme instruction des chefs de partis qui m’ont porté à la tête du groupe parlementaire à savoir: le président Abdoulaye Wade, le président Pape Diop, Mamadou Lamine Diallo Tekki et Mamadou Diop Decroix, vice-président du groupe», a-t-il fait savoir. Pour Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly,  il n’est pas question de jouer à la politique de la chaise vide. « Notre combat c’est de rester dans la commission, continuer à défendre le président Sonko et ne pas faire la politique de la chaise vide », recadre-t-il.

A signaler que  Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly, député, membre de Bok Gis Gis, avait  demandé la démission de son collègue du Pds. « Ousmane Sonko en personne a dit qu’il ne veut pas qu’il siège à ladite commission en son nom. Donc Serigne Cheikh doit démissionner comme Sonko dit qu’il ne veut pas. Je lui demande donc de quitter la commission ad hoc comme cheikh Bamba Dièye et Moustapha Guirassy », avait-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.