Me DOUDOU NDOYE SUR LE 3e MANDAT DE MACKY : « Aucune loi ne lui interdit d’être candidat »




L’ancien ministre de la justice sous le régime d’Abdou Diouf, Me Doudou Ndoye s’est prononcé sur la candidature à un troisième mandat du Président Macky Sall.  Pour lui, ce dernier peut bel et bien être candidat en 2024, s’il le désire. 

La possible candidature de Macky Sall en 2024 est  sur toutes les lèvres et c’est au tour de Me Doudou Ndoye de s’y prononcer. Dans une interview accordée à Itv, il estime  que leprésident Macky Sall peut être candidat. Aucune loi, aucune constitution ne lui interdit d’être candidat. « Tant que cette constitution existe, personne ne pourra l’empêcher d’être candidat », a-t-il-dit. Pour lui, si Macky Sall est candidat, aucun Conseil Constitutionnel n’aura le droit de lui dire vous ne pouvez pas le faire. S’il est candidat et perd l’élection présidentielle, la question du troisième mandat ne se pose plus. Mais s’il gagne, le droit constitutionnel fera de lui le Président.

« Le Sénégal n’a pas de Constitution »  

D’après l’ancien ministre de la Justice sous le régime d’Abdou Diouf, le Sénégal n’a pas de Constitution. « La vraie question sénégalaise est celle de notre constitution. Aujourd’hui, je prétends que nous n’avons pas de constitution. Selon ma conception des relations dans une Nation, une constitution c’est le lien de droit entre toutes les composantes de la Nation. Toutes ces diversités dans une Nation qui peut se confronter tous les jours, sont scellées par une constitution qui fonde ce que nous sommes et qui prépare ensemble ce que nous voulons être. Nous n’avons pas de constitution », a-t-il déclaré. A l’en croire, avant 1958, le Sénégal était colonisé et, à l’époque, il cherchait à être indépendant. Au même moment, le Général De Gaulle devient le président de la France et crée une constitution française. « Le Sénégal était réellement indépendant en 1959 avec le Mali. La France a envoyé ses juristes au Sénégal et à Bamako, ils ont transcrit la constitution française en Afrique. C’est la constitution française qui a été recopiée pour être africanisée. C’est le fondement de cette constitution qui est toujours là et on l’a empiré », a expliqué Me Doudou Ndoye.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*