ABDOULAYE DIOUF SARR SUR LE VACCIN CONTRE LA COVID : «Le rapport du CNGE sur la table de Macky, dès mercredi »




Le Sénégal s’est bien lancé dans ses préparatifs pour couper la route au Covid-19 avec un vaccin. Le ministre de la santé et de l’action sociale Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé que notre pays a déjà lancé sa commande et que le rapport du Comité national de gestion des épidémies (CNGE) sera présenté au Chef de l’Etat lors du Conseil des ministres de mercredi prochain.

Le ministre de la santé et de l’action sociale se veut clair sur le vaccin contre la Covid19. Abdoulaye Diouf Sarr indique tout le monde attend ce vaccin et le Sénégal doit se battre pour en avoir. « Notre pays s’est inscrit dans l’initiative Covax qui est une alliance de 170 pays dont 56 pays à revenus intermédiaires avec des organisations telles que l’organisation mondiale d la santé (OMS), l’UNICEF etc. Il annonce qu’une commande de vaccins qui ne sera pas dans le registre de l’initiative Covax a été faite». Poursuivant toujours dans l’éclairage du vaccin, le ministre déclare que « c’est lors de la dernière réunion du Comité National de Gestion des Épidémies que l’Etat a engagé une initiative propre et nationale pour l’acquisition à grande échelle du vaccin dans le registre Covax ». Le ministre tient toutefois à rassurer les populations. « Le Sénégal va se doter de moyens pour vacciner sa population sur la base d’une stratégie élaborée par le CNGE. Nous allons d’abord vacciner le personnel de santé,  les sujets à risque comme ceux âgés de plus  60 ans, les comorbidités qui sont vulnérables à la maladie. Nous avons une politique de protection et on va mettre une place un dispositif de campagne de vaccination pour tous », renseigne-t-il. A l’en croire, le Sénégal est sur  la bonne voie  avec des deux stratèges à savoir celle de Covax et l’autre stratégie sera propre au pays.

“Les vaccins attendus à la fin du 1er trimestre de 2021”

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé que les vaccins contre le coronavirus sont attendus au Sénégal à la fin du premier trimestre de l’année 2021. Abdoulaye Diouf Sarr révèle : «Le Sénégal fait partie de Covax, une alliance de plus de 170 pays qui sont dans la perspective de vaccination. Dans cette alliance, on a des institutions comme l’Oms, l’Unicef… On en est presque à la phase finale de cette initiative et, normalement, à la fin du premier trimestre de l’année 2021, nous devrons recevoir les vaccins homologués dans l’initiative Covax, pour voir quel vaccin choisir sur la base d’un faisceau de critères ».

Revenant sur les mesures prises pour vaincre le virus, Abdoulaye Diouf Sarr souligne que cette deuxième vague mérite que l’on prend les dites mesures. «Le comité national de gestion des épidémies a demandé des moyens pour faire face au virus, nous avons décidé de limiter les rassemblements pour  protéger les populations. Dakar et Thiès ont été ciblés pour le couvre-feu car,  sur 100 cas, les  60 sont entre ces deux régions. Nous ne voulons  pas arriver à un  niveau ou nous ne  pourrons plus gérer la situation », martèle-t-il. Et de renchérir: « Si les cas augmentent ceux graves ont faire de même et ces derniers mènent à des décès qui peuvent être évitables. Il a été constaté beaucoup de malades restent à la maison jusqu’à  un stade avancé avant d’atterrir à l’hôpital alors que c’est déjà tard pour afin y perdre la vie ». Il invite les populations à aller  à la source de l’information pour faire face aux Fake-news.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*