REACTIONS DE QUELQUES ARTISTES: Alioune Mbaye Nder « Ce n’est pas la musique qui me fera contracter le virus »




« Tout le monde connait la raison de notre rassemblement aujourd’hui, c’est par rapport aux mesures sanitaires prises par les autorités sanitaires. Nous ne sommes pas là pour défier la loi, bien au contraire nous aimerions juste qu’ils allègent un peu les restrictions pour qu’on puisse travailler comme tout le monde. Car nous sommes restés des mois sans travailler chose qui a été très difficile et compliquer, surtout quand on est père de famille. Notre marche peut se comprendre, nous les artistes nous avons beaucoup contribué au développement du pays et il est très normal qu’on nous laisse travailler. Ce n’est pas à cause de la musique que je contracterai le virus. »

Salam Diallo : «  C’est du favoritisme »

« Si les autorités laissent les autres secteurs  travailler et nous empêchent nous de le faire je vois cela comme du favoritisme. Nous vivons tous ici, nous n’avons jamais rien fait de mal, nous ne faisons que travailler dur afin de venir en aide à notre famille. Pourquoi  ne nous laissent-ils pas travailler comme tout le monde ? D’ailleurs c’est la raison de notre rassemblement ici, nous ne faisons ni une marche, nous ne nous battons pas, nous faisons juste un sit-in. Qu’ils viennent nous frapper ou nous embarquer s’ils veulent, cela ne nous empêchera pas de faire passer notre message. Que Macky Sall nous laissent travailler c’est tout ce que nous demandons ! »

Secka : « L’Etat nous a privés de faire de la musique »

« Ce que nous voulons c’est qu’ils nous laissent nous les artistes travailler comme ils l’ont fait pour les autres secteurs. Ils peuvent nous demander de respecter quelques restrictions comme par exemple respecter les mesures barrières  entre autres et nous le ferons. La première chose que l’Etat nous a privé de faire c’est de faire de la musique. Ils ne peuvent pas nous interdire de travailler pour ensuite nous interdire ce sit-in.

SIMON : « Macky est devenu Président grâce à certains rappeurs »

« Nous faisons ce sit-in pour revendiquer l’arrêté pris par le ministre de l’intérieur. Tout le monde a le droit de travailler sauf le monde culturel. Les transports, les marchés, sont bondés de monde hors dans les soirées ça ne se passe pas comme ça. Ce n’est pas normal ce qu’ils veulent faire comprendre c’est que c’est a cause des artistes qu’il y a la hausse du coronavirus hors que non, ce n’est pas vrai et il faut qu’on arrête. Il faut qu’ils nous respectent, ce n’est pas de l’amusement c’est un métier digne comme un autre. C’est tout un secteur qui est impacté. Qu’ils nous laissent bien encadrer les soirées, respecter la distanciation, le port de masque. Les artistes ont été les premiers à sensibiliser les populations alors pourquoi leur priver de leurs métiers. Ce que je veux dire au ministre de l’intérieur c’est que c’est grâce à certains « hip-Hoppeur » que Macky Sall est devenu le président de la république. »

 Alajiman : « Nous rappelons à l’Etat que nous faisons partis du pays»

« Nous sommes tous réunis ici pour rappeler à l’Etat du Sénégal que nous faisons aussi parti du pays. S’ils laissent les autres travailler alors pourquoi pas nous ? Nous avions eu à discuter avec les autorités afin de trouver une solution mais ça n’a toujours pas été mis en œuvre. »

El hadj Keita : « Que Macky Sall nous laissent prester »

Nous sommes restés 8 mois sans travailler, or nous sommes des responsables, des soutiens de familles et aujourd’hui ils veulent nous priver de notre métier. Je suis là pour revendiquer mes droits. Ce que nous demandons à Macky Sall c’est de nous laisser faire des prestations dans les boites de nuits vu qu’ils ont fermés les salles de spectacles. Rien de très compliqué !

Xuman : « Qu’ils prennent en compte notre situation »

 « La raison de ce sit-in est en grande partie que nous avons demandé à l’autorité de nous accorder un entretien pour qu’on discute à l’amiable, lui demander le pourquoi de l’arrêt des activités musicales artistiques. Les autorités craignaient qu’il y ait des débordements, des bagarres, des insultes, mais il n’y a rien de tel. Nous sommes venus en tant qu’adultes, responsables et surtout pour revendiquer ce qui nous revient de droit et puis rentrer chez nous. Qu’ils prennent en comptent notre situations. »

Youssou Ndour annonce une bonne nouvelle !

« Bonne nouvelle pour les  artistes et acteurs culturels ! Les artistes pourraient obtenir gain de cause, sous peu. C’est ce qu’a Youssou Ndour, sur la Tfm quelques heures après le sit-in à la place de la nation. A en croire ce dernier, de nouvelles mesures vont être prises pour permettre aux acteurs de la culture de faire leur travail, en cette période de Covid-19, d’ici 48 heures. Pour rappel, Youssou Ndour joue le rôle de médiateur auprès du ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome. Il l’avait rencontré et avait obtenu une nouvelle réunion élargie, en vue d’assouplir les mesures qui ont été prises suite à la reprise de la prolifération des cas de coronavirus. »




1 commentaire sur REACTIONS DE QUELQUES ARTISTES: Alioune Mbaye Nder « Ce n’est pas la musique qui me fera contracter le virus »

  1. J ai perdu mon travail avec cette histoire. Personne ne veut m accorder de cr dit pour faire des achats. Les banques ne m aident pas et personne ne veut me pr ter de l argent. Je vis de ce que mes amis veulent bien me donner. J ai du mal dormir. Je fais des cauchemars et je suis tout le temps me dire que quelqu un va venir me chercher. Je ne vis plus Rufisque. Je n y suis jamais retourn . J habite dans un village pas tr s loin de Rufisque. Je dois d marrer une nouvelle vie, c e e st une renaissance. Si je dois aller au march , j y vais l aube ou au cr puscule pour qu on ne me reconnaisse pas. Les villageois ne sont pas au courant mais j ai peur de rencontrer quelqu un qui me conna t ou que quelqu un me reconnaisse dans les transports en commun. J ai d rompre tout lien avec mes amis, ma famille, avec la vie. M me au sein de la communaut HSH, les gens ne veulent pas tre vus en ma compagnie. Ce qui nous est arriv est loin d tre termin .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*