DÉRIVES AUDIOVISUELLES : 4 plaintes de Jamra auprès du Cnra du Procureur




Jamra et 48 co-plaignants annoncent un dépôt imminent de quatre (4) plaintes adressées au CNRA et au Procureur de la république contre les dérives audiovisuelles. Ils avertissent d’une marche nationale de protestation, dès la fin des nouvelles restrictions sanitaires.

Jamra et ses alliés en ont assez de la « pornographie  verbale », de « l’apologie de la fornication » et de « l’adultère » dans les séries télévisées. Selon Jamra, l’indignation semble avoir atteint son paroxysme, au vu surtout des centaines de messages et d’extraits vidéos que lui ont fait parvenir des internautes, par Hashtag-Facebook, Messenger, WhatsApp et Mail.Dans la plainte adressée au Cnra, Jamra et ses alliés se plaint de la série « Infidèles » d’EvenProd qui « poursuit toujours son mépris royal des « mises en demeure » de l’organe de régulation, en dépit de deux (2) plaintes, « Infidèles » est accusé de chercher volontairement à choquer au maximum l’auditoire, pourvu que ces dérives attirent certains annonceurs et boostent ses rentrées financières. Ce au mépris de la sensibilité des téléspectateurs. En effet, après s’être illustrées dans la promotion de l’adultère et d’un symbole lgbt, sur fond de pornographie verbale, les actrices de cette série perverse continuent de fouler au pied nos valeurs sociétales en s’inscrivant dans un nouveau registre: celui de s’insulter de mère, s’insurge Jamra.

Jamra et ses 48 co-plaignants ont également signalé, dans leur double saisine adressée au CNRA et au PROCUREUR de la République, la scène érotique qui fait polémique, entre Amy Léa et Abdoul Magib, dans l’épisode 29 de la série KARMA” (Marodi). Une séquence plusieurs fois capturée par les internautes et fortement décriée dans les réseaux sociaux.

Jamra et Cie ont aussi adressé une plainte à l’attention du procureur de la république, concernant la scandaleuse production « NÉÉGOU SEY«  (SkyTv) qui a déclenché une « avalanche d’indignations dans l’opinion, avec une séquence truffée d’obscénités, tant langagières que physiques. »

.

Dans la double plainte adressée au Cnra et au procureur de la République, une alerte sur les productions Pro-LGBT, étayées de « screenshort » (captures d’écran) y occupe une place de choix. Les 48 plaignants y dénoncent la promotion des déviances sexuelles, à travers des bandes dessinées pour enfants, vulgarisées notamment par le dessin animé intitulé «Bienvenue chez les Louds», qui passe en boucle sur «NICKOLÉDÉON» (canal N°86 du bouquet CANAL-HORIZON).

Jamra et ses 48 co-plaignants, qui n’excluent pas d’organiser, dès la fin des nouvelles restrictions sanitaires, une marche nationale de protestation contre ces dérivesaudiovisuelles, souhaitent vivement que ces deux autorités étatiques, dans leur mission régalienne de veiller au respect des textes de lois, censés garantir la stabilité sociale et la paix civile, s’opposent, par des mesures fortes, à ces entreprises délibérées de dégradation de nos bonnes mœurs, et de perversion du jeune public, avant que leurs impacts sur la société ne produisent des effets désastreux, regrettables. Au détriment surtout de la frange sociale la plus vulnérable, à savoir la Jeunesse.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*