AMINATA TOURE : « Macky a dit que son second et dernier mandat»




Aminata Touré a réagi à la polémique sur la limitation des mandats présidentiels, et par ricochet au débat sur le 3e mandat au Sénégal. Selon l’ex présidente du Cese, cette question ne se pose plus au Sénégal au motif, dit-elle, que le Président Macky Sall réélu le 24 février 2019, a affirmé, à de nombreuses reprises, qu’il effectuerait son second et dernier mandat notamment le 31 décembre 2018.

La limitation des mandats s’est invitée à la Conférence virtuelle du National Democratic Institute – NDI. Aminata Touré, qui s’exprimait sur la question, a rappelé qu’une étude d’Afrobarometer révèle qu’environ 75% des citoyens africains sont pour la limitation des mandats présidentiels. Mieux ajoute l’ex Premier ministre, aujourd’hui, sur les 55 États membres de l’Union Africaine, 35 pays disposent de la clause de limitation de mandats.

Pour le cas du Sénégal, rappelle-t-elle, suite aux choix constitutionnels effectués lors du référendum du 20 mars 2016, le Sénégal a modifié sa constitution limitant les mandats présidentiels à 2 consécutifs, et précisant en son article premier que : «la durée du mandat du président de la république est de cinq ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs».

 

Prenant au mot le Chef de l’Etat sénégalais, l’ex Garde des Sceaux renseigne que le Président Macky Sall réélu le 24 février 2019 a affirmé à de nombreuses reprises qu’il effectuerait son second et dernier mandat notamment le 31 décembre 2018. « Donc, au Sénégal, la question est derrière nous comme je l’ai déjà dit  à diverses occasions » a-t-elle martelé dans des propos qui sonnent comme une mise en garde.


Elle rembobine : « ce qui est attendu partout sur le Continent et partout ailleurs, c’est le respect des Constitutions. C’est le gage de la stabilité des pays, c’est ce qui est attendu par la population africaine dont 70%, faut-il le rappeler est âgée de moins de 35 ans. Cette jeunesse africaine a les mêmes aspirations démocratiques que le reste de la jeunesse du monde. »  

Ainsi invite-t-elle, à peine voilée, ceux qui prétendent à un 3e mandat, à s’inspirer, des exemples récents du Niger, de la Mauritanie, du Libéria,  de la Sierra Leone, du Cap et des leaders qui ont sagement quitté le pouvoir dans 14 pays africains grâce à la disposition de la limitation de mandat.  « Ce qui prouve qu’il peut y avoir une vie paisible après la Présidence », ajoute-t-elle.

Elle liste les avantages de la limitation des mandats. « C’est un moyen important de faciliter l’alternance au pouvoir sur le continent. Son respect est aussi, de nos jours, un moyen de quitter le pouvoir avec les honneurs. La limitation des mandats permet des transitions politiques à des intervalles réguliers et prévisibles. Ce qui fait que les partis et les candidats rivaux n’ont pas vraiment de raison de recourir à des moyens détournés pour renverser le système à travers des manifestations violentes, la désobéissance civile et autres formes de manifestation de mécontentement public. »

« La limitation des mandats permet aussi de renouveler le leadership et encourage la montée d’une autre génération de dirigeants politiques, elle permet aussi l’apport de sang neuf et la possibilité de changements de politiques. »

Quid des risques du non-respect de la limitation des mandats ? Selon Aminata Touré, « c’est la tentation de la manipulation des élections, l’affaiblissement de l’autorité des autres pouvoirs de l’Etat et la marginalisation d’adversaires politiques, qui en cas de limitation de mandat seraient plus enclin à honorer leurs prédécesseurs. »

En résumé, la limitation des mandats s’inscrit dans le renforcement des institutions et des processus démocratiques. Elle assure la stabilité sociale dont le continent a besoin pour consolider son développement. Elle peut assurer une sortie honorable et paisible aux dirigeants en poste tout en favorisant l’arrivée de nouvelles générations et élites au pouvoir.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*