DÉRIVES DANS LES MÉDIAS EN LIGNE : Les mises en garde du Cnra




Les sites d’informations sont aujourd’hui des supports de dérives de tous genres. Atteintes à la vie privée, informations inexactes, images choquantes…Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) menace les médias responsables/fautifs de sanctions.

Outre la floraison des médias en ligne, il y a un seul mot qui pourrait résumer aujourd’hui l’activité : dérives. Parmi celles-ci, il y a les atteintes à la vie privée d’autrui, une course de vitesse dans la diffusion, avec des informations pas toujours vérifiées, des images rocambolesques entre autres. Le CNRA s’est fendu d’une note pour dénoncer les dérives  dernièrement constatées dans le secteur des médias en ligne.

« La liberté d’expression exige de tous les acteurs des médias un sens aigu des responsabilités. Or, depuis quelques temps, certains médias audiovisuels en ligne s’illustrent par la diffusion de sujets aussi provocateurs, insultants, irrespectueux qu’outrageants, de contenus inacceptables de par leur caractère attentatoire à la morale, à la pudeur et aux valeurs et cultures sénégalaises de propos de nature à provoquer des troubles à l’ordre public ou à porter atteinte à la cohésion sociale et à l’entente cordiale entre les différentes communautés de notre pays », a constaté le CNRA. Qui met en garde tous les médias audiovisuels, quel que soit leur mode de diffusion, que de telles pratiques constituent une violation de la réglementation.

«Selon la loi n° 2017-27 du 13 juillet 2017 portant Code de la Presse : «les dispositions du présent Code régissent les professionnels des médias ainsi que toutes les activités relatives à la presse écrite, à la communication audiovisuelle et à la presse en ligne exercées sur le territoire sénégalais. Elles s’appliquent à tous les procédés, modes et formes de presse écrite, de presse en ligne et de communication audiovisuelle, notamment la radio et la télévision numériques, par câble, par satellite ainsi qu’à tous les services de communication audiovisuelle sur IP » (article 1) », déclare le CNRA. Le gendarme de l’audiovisuel rappelle que certains dérapages exposent les médias responsables/fautifs à des sanctions de la part de l’Organe de régulation et/ou à des poursuites judiciaires.

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, conformément à sa mission de dit veiller sur le respect de la réglementation applicable à la communication audiovisuelle, appelle l’ensemble des services de médias audiovisuels, notamment ceux diffusés sur internet, à mettre un terme à de telles dérives.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*