ABDOULAYE DIOUF SARR : « Le couvre-feu n’est pas exclu »




Le Sénégal risque-t-il d’aller vers un deuxième couvre-feu? Pour répondre à cette question, le ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr a soutenu que cet état de fait n’est pas exclu si les cas augmentent encore.

Le Comité national de gestion des épidémies a tenu une réunion, hier, au ministère de la Santé et de l’Action sociale pour faire une analyse sur la recrudescence des cas de Covid-19. Prenant la parole à la suite de cette rencontre, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf a invité les populations à respecter les mesures barrières tels que la distanciation sociale, le lavage des mains et le port obligatoire de masque.

« Notre arme principale pour lutter contre la maladie du coronavirus, c’est le respect du port de masque. Nous avons certes dit qu’il faut vivre avec le virus mais, il faut prendre la précaution de ne pas transmettre le virus et de ne pas le recevoir. Pour cela, il faut toujours porter le masque », a-t-il soutenu. Sur une question de savoir si on ne risque pas de retourner au couvre-feu si les cas augmentent, il a rétorqué que : « nous ne le souhaitons pas pour l’instant mais toutes les dispositions seront prises pour éviter une deuxième vague. Et le couvre n’est pas exclu si les cas augmentent encore ». Pour mémoire depuis le 2 mars, 16.217 cas positifs, dont 15.697 guéris, ont été recensés.

Selon le dernier bulletin, 180 patients sont sous traitement, et la maladie a fait 335 morts dans le pays. Depuis plusieurs jours, le nombre des nouveaux cas de coronavirus est monté en flèche, poussant le chef de l’Etat, Macky Sall, à envisager de nouvelles mesures pour éviter une deuxième vague de Covid-19. Mercredi, lors de la réunion du conseil des ministres, ‘’il a demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale de lui proposer de nouvelles mesures préventives visant à endiguer durablement la pandémie de Covid-19’’. Il a ‘’demandé au gouvernement, face au relâchement constaté et à l’augmentation relative des cas communautaires, de renforcer les contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics’’.  Il a aussi rappelé ‘’l’impératif de veiller à l’observance des règles et mesures barrières, lors des manifestations et rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum’’. 




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*