DETHIE FALL, VICE PRÉSIDENT DE REWMI DESTITUÉ : Les dessous d’un limogeage




Déthié Fall a été destitué de son poste de vice-président de Rewmi. Idrissa Seck donne les raisons de son limogeage.

Nous en savons un peu plus sur le «limogeage » de Déthié Fall de son poste de vice-président de Rewmi. La décision a été actée, hier dimanche, à Thiès lors d’une réunion du secrétariat national de Rewmi dirigée par Idrissa Seck et pour laquelle Déthié Fall était absent. Bien que convoqué, le député Rewmiste a justifié son absence par un « problème familial ». Un boycott qui ne dit pas son nom ? Son limogeage est lié à sa sortie virulente contre le régime, vendredi dernier, à l’assemblée nationale. Le tout nouveau président du Conseil économique, social et environnemental a très peu goûté à la sortie de son désormais ex numéro 2. Pour rappel, vendredi dernier, à l’hémicycle, Déthié Fall avait haussé le ton en évoquant le drame de l’émigration clandestine, estimant qu’il faudrait que la vision de Macky Sall dépasse Diamniadio.

Idy : « Je l’avais demandé de se taire »

Idrissa Seck a confirmé que la destitution de Déthié Fall de son poste de numéro 2 est liée à sa virulente sortie contre le régime. Le président de Rewmi révèle qu’après l’entrée dans le gouvernement de  Yankhoba Diattara et d’Aly Saleh Diop, Déthié Fall lui avait avoué «mal vivre» le fait d’être laissé en rade. N’empêche, même s’il dit comprendre Déthié Fall, qui subissait la pression de ses proches, selon lui, le leader de Rewmi précise lui avoir demandé de s’abstenir de «parler » tant que sa colère resterait intacte. « Il y a quelqu’un à qui j’ai parlé deux fois en lui disant que son absence dans la sélection des gens qui devaient aller au gouvernement était une décision réfléchie, il m’a avoué que sous la pression de certains de ses proches, il a quand même mal vécu ma décision. Ce que je comprends, que ses proches ne voient que lui et s’occupent que de son intérêt à lui. Ils ne connaissent pas tous les autres ayants droit du parti, qui sont plus anciens dans mon sillage, que le monsieur en question. Et je lui ai dit ok, mais tant que tu ne seras pas guéri, complément et émotionnellement de cette difficulté, abstiens-toi de parler. Parce que si tu parles forcément l’émotion vécue transparaitra. Attends, attends, attends que le temps fasse son œuvre…Apaise, apaise, apaise tes proches », explique Idy.

Ce qui n’a pas été le cas vendredi dernier lors du passage du ministre de l’Agriculture devant l’Assemblée nationale… Idrissa Seck rembobine : « quand je quittais Benno Bokk Yakaar (BBY, coalition présidentielle), en 2013, je savais que je pouvais perdre deux ministres que j’avais fait nommer au gouvernement, et cela ne m’a pas arrêté, par principe. Parmi eux pourtant, un ami très proche (Oumar Guèye) dont le fils aîné est mon homonyme et l’une des filles est l’homonyme de ma femme. Si je l’ai fait à l’époque, par principe, vous comprendrez fort aisément que perdre un député ne sera pas un problème pour moi ».

Déthié prend acte et donne rendez-vous prochainement

Après sa destitution de so poste de vice-président de Rewmi, Déthié Fall a réagi. « Je prends acte de la décision du Président Idrissa Seck de me destituer de mon poste de Vice-Président du parti Rewmi  après 16 ans d’engagement à ses côtés et cela suite à ma dernière sortie à la plénière à l’assemblée nationale. Je le remercie bien vivement de la confiance qu’il a porté sur ma personne toutes ces dernières années. Je précise aussi à l’opinion nationale et internationale que je n’ai jamais été demandeur ni d’un poste de député ni d’un poste de ministre auprès de qui que ce soit. Je suis un professionnel qui a toujours gagné sa vie dans le privé. Mon engagement politique reste exclusivement  orienté au service du peuple sénégalais Je vous donne rendez-vous très prochainement. »




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*