EMIGRATION CLANDESTINE : Une pirogue de 200 migrants interceptée à Saint-Louis




Les naufrages et voyages clandestins se poursuivent en mer.  Une embarcation, avec à son bord près de 200 jeunes émigrés clandestins a été intercepté à l’embouchure du Fleuve Sénégal. Huit personnes ont été arrêtées.

Une embarcation, avec à son bord près de 200 jeunes émigrés clandestins a échoué à hauteur de l’embouchure du Fleuve Sénégal. La gendarmerie qui se sont rendus sur les lieux a interpellé 8 personnes et a saisi la pirogue, les deux moteurs ainsi que du carburant et des vivres. Les autres passagers ont fui avant l’arrivée de la gendarmerie. La pirogue avait quitté Mbour pour l’Espagne. Une enquête est en cours par la Brigade de la gendarmerie de Saint-Louis.

Encore 11 migrants morts noyés

Au moins 11 d’entre eux sont morts noyés au large de la Libye ce week-end, a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (Oim). Sur la plage, des bâches noires renfermant des cadavres sont étalées le long d’une dune. « Les images de corps alignés sur les côtes libyennes sont devenues trop familières », a déclaré, hier, Safa Msehli sur Twitter, photo à l’appui. Cette porte-parole de l’Oim à Genève a confirmé la veille sur le réseau social qu’au moins 11 migrants se sont noyés dimanche matin lorsque leur embarcation a chaviré au large de la Libye, selon le témoignage de 10 survivants secourus par des pêcheurs et des garde-côtes. « Malgré des décès continus, très peu de mesures ont été prises par les États pour sauver des vies », a déploré Mme Msehli le jour du naufrage. « Les pertes en vies humaines se poursuivent au milieu d’une hostilité pure et simple, du durcissement des politiques et du refus d’aider », a ajouté la porte-parole au lendemain de la tragédie. L’Oim n’a pas précisé ni le lieu exact du naufrage de dimanche, ni la nationalité des victimes. Mais il s’agit d’un énième drame de la migration en Méditerranée. Selon l’agence, ce dernier drame est le troisième naufrage meurtrier enregistré la semaine dernière. Dans l’après-midi de jeudi, un navire a chaviré au large de l’île italienne de Lampedusa. Quinze survivants de Libye, du Maroc, de Tunisie et d’Algérie ont été secourus par des pêcheurs et amenés à terre. Parmi les personnes portées disparues et présumées décédées, figurent quatre ressortissants libyens et un Marocain. Lundi dernier, le naufrage d’une embarcation de migrants au large de la ville côtière de Sabratha, dans l’ouest de la Libye, avait fait 15 morts, dont deux enfants.

Les arrivées en Espagne se sont multipliées par 7

À la date du 15 octobre dernier, les arrivées illégales aux Îles Canaries, l’une des entrées des migrants, ont été multipliées par 7 par rapport à l’année dernière. Alors qu’ils n’étaient que 1.028 personnes à la même période l’année dernière, les migrants qui sont arrivés à l’Archipel espagnol cette année sont au nombre de 8.102. Les bateaux sont également plus grands et plus chargés. À la date du 15 octobre, 306 avaient été dénombrés contre 73 l’année dernière, soit une augmentation de 319%.   Par mer, une augmentation de 5,6% a été constatée par rapport aux données de l’année précédente (20. 742 personnes contre 19.636) alors que le nombre de migrants arrivant en Espagne cette année par n’importe quelle route terrestre ou maritime est inférieur à 8,2% à celui de l’année dernière.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*