LE LEADER DE PASTEF, SEUL CONTRE TOUS : « Sonko est une plaie dans l’opposition ? »




Ousmane Sonko essuie aujourd’hui les remontrances de l’Opposition et du Pouvoir. Le leader de Pastef est seul contre tous.

Après  les critiques de Bougane Guèye Dany qui lui reproche d’avoir la «mémoire trop courte», les Non-alignés présents au dialogue politique n’ont pas digéré la sortie du leader de Pastef qui déclare que «ce n’est pas par des deals qu’on accède au pouvoir».  Sonko accuse l’opposition présente au dialogue, de «dealer» avec le pouvoir. Et cela devrait passer par le statut du chef de l’opposition, d’après lui. Les Non-alignés n’ont pas digéré la sortie du leader de Pastef. Thierno Bocoum, de tacler Sonko : «Certains cherchent à reléguer le débat au second plan, faute de pouvoir faire partie des leaders éligibles, d’autres veulent réfréner sa mise en œuvre de peur que ce soit une corde de plus à l’arc d’un opposant politique autre qu’eux-mêmes. (…) Ceux qui disent ne pas en faire une priorité, en font la priorité de leurs prises de parole et de leurs argumentaires, laissant en rade plusieurs autres questions brûlantes de l’heure», a répliqué le président du mouvement Agir et ex-responsable de Rewmi Seydou Guèye n’a pas été tendre avec le leader du Pastef. En effet, dans un entretien avec Vox Populi, le ministre conseiller en communication à la Présidence a répondu aux attaques de Sonko. «Sa démarche populiste, haineuse et anti républicaine renseigne sur ses handicaps massifs pour un homme qui veut se construire un destin national», a-t-il indiqué.  Aymérou Gningue, président du Groupe parlementaire BBY ne l’a pas raté et l’accuse de surfer sur la détresse des Sénégalais. Le FRN, à travers Mouhamed Massaly a également sorti la sulfateuse contre le député et leader de l’opposition. « C’est déplorable de voir des gens qui se définissent de surcroit comme des patriotes faire leur show politique au moment où les sinistrés ont plutôt besoin de soutien. Qu’est-ce que Ousmane Sonko a concrètement apporté aux sinistrés ? Des mots et des maux. Toujours  prompt à critiquer, Il n’apporte jamais de solution. Par contre, il profite  de la souffrance des sinistrés pour son positionnement politique. Quel manque de patriotisme », s’esclaffe Massaly. Il s’exprimait en marge d’une cérémonie de remise de 10 motopompes au gouverneur de Thiès pour son appui aux sinistrés des inondations. Qui ajoute, dépité : «Je trouve que c’est mesquin et ignoble d’avoir une telle posture. Le Sénégal a connu des inondations  sous les présidents  Senghor, Diouf, Wade. Mais le peuple solidaire a  toujours  été debout  comme un seul  homme  pour faire face à ses calamités naturelles. L’attitude infâme de Sonko ne me surprend guère. N’est-ce pas lui qui avait dit que « tous les chefs d’Etat  du Sénégal devraient être fusillés » ? « Cet  homme si aigri, si arrogant, imbu de sa personne, se croit être  le centre du monde. Il cherche toujours à déstabiliser et à fragiliser l’opposition. Ousmane Sonko est une plaie dans l’opposition pour  ne pas dire  qu’il est la plaie de l’opposition. »




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*