LUTTE CONTRE LES INONDATIONS : Les nouvelles mesures fortes de Macky




Le président de la République s’est rendu, hier jeudi, à Keur Massar, pour apporter réconfort et soutien aux sinistrés des inondations. Macky Sall a annoncé de nouvelles mesures pour faire face aux inondations. Le point sur ce qu’il faut retenir de son allocution.

En déplacement dans la banlieue notamment à Keur Massar, le chef de l’Etat a annoncé de nouvelles mesures pour faire face aux inondations. Le Président Macky Sall a révélé qu’une enveloppe de 30 milliards de francs CFA déjà disponible va être utilisée pour financer la gestion des inondations dès la fin de l’hivernage.

Selon le chef de l’État, cette somme permettra de financer la phase 2 du projet de Gestion des Eaux de Pluie (PROGEP). Le président de la république a également soutenu que la réalisation de la phase II du PROGEP est une des nombreuses mesures immédiates prises par le gouvernement pour le renforcement du plan de lutte contre les inondations.

30 milliards disponibles pour les inondations

De même, Macky Sall a annoncé que le Plan décennal de lutte contre les inondations sera renforcé dans les prochains jours. Par ailleurs, ajoute le chef de l’Etat, une somme de 13 milliards de francs CFA sera allouée à l’Office Nationale de l’Assainissement du Sénégal afin de réaliser deux projets intéressants et interconnectés que je vais moi-même encadrer.

Dans la foulée, Macky Sall a annoncé avoir instruit le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye d’accélérer la commande pour renforcer les motos de grandes capacités mais de renforcer le dispositif de canalisation. En dehors de ces actions poursuit le chef de l’Etat, Macky Sall annonce que des actions importantes vont être engagées dès la fin de l’hivernage à Keur Massar. « Nous allons poursuivre et accélérer le programme décennal de lutte contre les inondations. Et dans ce cadre, je pus vous affirmer, d’ores et déjà, l’enveloppe de 30 milliards est disponible et le projet Keur Massar 2 et 3 pourront être engagés immédiatement. Nous avons aussi, dans le cadre du budget, on aura 13 milliards qui seront affectés à l’ONAS pour que ces deux projets soient interconnectés », a soutenu Mack Sall. Il a rassuré qu’il va coordonner une rencontre avec les différents ministères, avec les services de l’ONAS, de l’AGEROUTE, et tous ceux qui interviennent sur l’assainissement afin que les travaux puissent démarrer dès la semaine prochaine.

Par rapport à la situation actuelle, le chef de l’Etat a promis de renforcer les moyens de pompage. « L’Etat sera à vos côtés dans l’urgence. Et l’urgence c’est de sortir les eaux des maisons et des quartiers et d’assurer également le saupoudrage pour éviter les maladies. C’est également apporter l’assistance aux familles en termes de ressources financières, en termes de vivres. Cette dernière opération tout comme le pompage et les saupoudrages ont déjà commencé dès le déclenchement du plan national ORSEC », a déclaré le président Sall.

Macky interdit les lotissements dans les zones non aedificandi

Le Chef de l’Etat a aussi demandé aux maires de cesser le lotissement des zones non aedificandi. « Nous avons beaucoup fait mais ce n’est pas suffisant, et ce que je voudrais demander aux maires sous la supervision des autorités administratives, de cesser de donner des lotissements dans des zones de cuvette. Autrement tout ce que nous ferons ne servira à rien. Chaque fois que nous aurons traité un problème, les gens iront dans un marigot pour y faire des lotissements et dès qu’il aura une pluie nous aurons encore un spectre désolant des inondations. Nous devons nous accorder dessus, pour que les zones non aedificandi ne soient plus des zones autorisées pour l’habitat. C’est cela qui permettra de donner un sens aux actions que nous sommes en train de mener. Énormément de ressources ont été injectées, et nous allons continuer à le faire, puisque de façon globale le département de Pikine est dans des zones de marécages, si vous reprenez les anciennes cartes toutes ces zones étaient des zones de marécages. Mais nous pouvons faire de l’assainissement et nous le ferons », a-t-il assuré.

Keur Massar érigé en Département

Par ailleurs, le chef de l’État Macky Sall a annoncé jeudi l’érection de la commune de Keur Massar en département en réponse aux nombreux problèmes d’assainissement et d’urbanisation de cette localité. Il a, à cet effet, invité le ministre en charge des collectivités territoriales à réfléchir en collaboration avec les autorités administratives sur ’’la cohérence territoriale’’ devant permettre la mise en œuvre de cette nouvelle mesure. En termes de mesures urgentes et immédiates, Macky Sall a promis, dans le cadre du plan ORSEC le renforcement des moyens de pompage pour sortir l’eau des quartiers avec notamment la dotation de motos pompes qui auront des capacités de 800 à 1000 mètres cubes/heure. Si ce projet de départementalisation voit le jour, Keur-Massar sera le 5e département de la région de Dakar après Dakar, Guédiawaye, Pikine et Rufisque. La commune de Keur-Massar, créée en 1996, est l’une des 16 communes du département de Pikine. Elle s’est beaucoup développée au cours des dernières années en termes d’activités économiques et de démographie.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*