OUSMANE SONKO : « Ceux qui parlent de 3e mandat méritent la prison »




Ousmane Sonko a indiqué, hier, que le président Macky Sall est train d’exercer son deuxième et dernier mandat. Il a fait l’annonce après sa tournée dans la banlieue suite aux fortes pluies qui ont occasionné des inondations. Parlant justement des inondations, il a soutenu que l’Etat incapable de résoudre les besoins pressants des populations.

Le leader du parti Passtef était, hier, dans la banlieue pour s’enquérir de la situation des populations après les fortes pluies enregistrées sur Dakar le weekend dernier. Lesquelles ont causé des dégâts énormes et des pertes en vies humaines. S’exprimant après sa tournée, Ousmane Sonko puisque c’est de lui qu’il s’agit a abordé la question du 3e mandat. Selon lui, on ne doit même s’attarder sur cette question dans la mesure où « le chef de l’Etat est en train d’exercer son deuxième et dernier mandat ». « Nous considérons que la décence interdit dans ce pays que les gens osent parler de troisième mandat. Tous ceux qui parlent de troisième mandat méritent la prison parce que ce sont des pyromanes. Nul ne peut faire deux mandats consécutifs. C’est du français », a dit Ousmane Sonko qui estime que même si la constitution permettrait à Macky Sall de se présenter pour une troisième fois il devrait le refuser d’autant plus qu’il n’a présenté aucun bilan qui milite en sa faveur. « Il a fait 7 ans dans ce pays et, son bilan, est zéro. A part emprisonner et radier des opposants, il n’a rien réalisé d’autres. Il n’y a pas de bilan dans le secteur de l’emploi, pas de bilan dans le secteur de l’assainissement encore moins dans le secteur de la Santé. L’Education, n’en parlons pas. Aucune des universités du Sénégal ne fonctionne. Ce pays n’appartient pas à ceux qui parlent de troisième mandat. Ils ne l’ont pas hérité », a-t-il aussi soutenu.

« La sortie de Macky Sall est une farce d’Etat »

Pour clore ce sujet, le leader du Pastef a renseigné qu’il ne reste que 3 ans de pouvoir pour l’actuel locataire du palais. « Qu’il se le tienne pour dit. Au soir de l’élection présidentielle de 2024, il ne sera plus président. Après, il va rendre compte, lui et tous ceux qui sont autour de lui », avertit-il. Se prononçant sur la sortie de Macky Sall annonçant un budget d’urgence de 10 milliards pour venir à bout des inondations, Sonko a dit qu’il s’agit d’une farce d’Etat. « La sortie de Macky Sall était une farce d’Etat, il a voulu se réfugier derrière le changement climatique », a lancé Ousmane Sonko qui a saisi l’occasion pour appeler les Sénégalais à la solidarité nationale, suite aux pluies diluviennes qui ont occasionné des dizaines de familles sinistrées et fait six morts entre samedi et dimanche. Profitant de sa présence dans la banlieue, il a déclaré que : « ce que nous avons trouvé ici nous a fendu le cœur. En tant qu’acteur politique, nous ne pouvons pas rester insensibles face à la situation que vivent les Sénégalais », a-t-il dit. Avant d’enchaîner : « le régime est  incapable de résoudre les besoins pressants des populations qui sont  faciles à gérer. Les responsables de ce que vit le peuple actuellement sont dans leurs villas de luxe, leurs palais, loin des eaux usées et des conditions dramatiques. On ne peut pas diriger un pays en ignorant son peuple. Nous ferons face à ces vampires qui sucent le sang du peuple ».




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*