TOUBA : Un Magal sans cérémonie officielle




Le Magal de Touba sera bel et bien célébré cette année malgré la pandémie du coronavirus. C’est ce qu’a fait savoir Serigne Basse Abdou Khadre porte-parole du khalife dans une déclaration rendue publique. Fait inédit : le Magal sera célébré sans cérémonie officielle.

La pandémie ne va pas empêcher la tenue du Grand Magal de Touba. C’est ce qu’a fait savoir le porte-parole du Khalife général des Mourides. En effet, Serigne Bass Abdou Khadre avait soutenu récemment qu’il n’est pas dans les intentions de Serigne Mountakha d’emprunter un procédé outre que celui de ses prédécesseurs dans l’organisation du Grand magal de Touba. Pour étayer ses propos, il a rappelé les affres de l’exil du Cheikh et les immenses rétributions qui ont conduit ce dernier à faire du 18 Safar un moment privilégié pour rendre grâce à Dieu. « Le magal de Touba est un ndigël de Serigne Touba. Il avait quitté les siens pour affronter les affres de la vie. Et c’est en raison de ce seul sacrifice que nous avons la paix aujourd’hui. C’est lui qui a, personnellement, décliné les raisons pour lesquelles il avait accepté l’exil et il a restitué les profits qui en ont déroulé. C’est un jour de victoire. Il était parti travailler pour le prophète, laissant derrière lui ses fils dont il  avait confiés la garde à Mame Thierno Ibra Faty. Il était parti seul, sans aide », a-t-il dit dans sa déclaration.

Le Khalife demande 5 millions de masques aux bonnes volontés

 Le porte-parole des Mourides a aussi rappelé les propos de Serigne Mountakha Mbacké qui avait clairement dit, selon lui, que le magal est en mesure de chasser le mal. « Il l’a, d’ailleurs, signifié au Président de la République que rien ne mal n’adviendrait à la suite de l’événement », a dit Serigne Bass Abdou Khadre. S’agissant des nouvelles mesures qui seront prises pour barrer la route au virus, le porte-parole du Khalife Général des Mourides apprendra aux disciples que le port de masques sera obligatoire. « Le magal sera célébré dans un contexte de pandémie. Mais Serigne Touba avait, au temps de la peste, déclaré que c’était une créature et qu’elle cesserait d’exister lorsque Dieu en aura décidé ainsi. Et lorsque la pandémie devait prendre fin, il s’était donné la peine de dire aux talibés que Dieu l’avait informé », a-t-il indiqué. Avant de poursuivre : « ce que les médecins ont donné comme recommandations devront être respectées. Si le Khalife a enfilé un masque, c’est parce qu’il a voulu donner un exemple. Il n’a aucun penchant pour la vie et aucune crainte par rapport à la mort. Même les secrets édictés pour prolonger la vie, il ne les a jamais utilisés ». Pour cela, il a lancé un appel aux bonnes volontés de mettre à la disposition des pèlerins 5 millions de masques non sans préciser que certaines ont déjà commencé à en acheter. Dans sa batterie de mesures, il a annoncé que l’édition 2020 n’aura pas de cérémonie officielle. Les séries de conférences seront faites via internet et la caravane du Grand magal n’aura finalement pas lieu. 




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*