MANDAT DU PRESIDENT : « Seul le Conseil constitutionnel doit décider »




Les jeunes apéristes s’insurgent du débat sur le 3e mandat de Macky Sall. Ils déplorent que le Sénégal soit le seul pays au monde où chacun s’arroge les pouvoirs du Conseil Constitutionnel. « De quel droit un simple fonctionnaire ou un Directeur général peut-il valider ou invalider la candidature du Président de la République qui l’a pourtant nommé, au nom des pouvoirs et de la légitimité que le peuple lui a conféré », se demande l’apériste Ablaye Khouma. 

Le Sénégal est le seul pays où chacun s’arroge les pouvoirs du Conseil Constitutionnel, quatre ans avant les élections, en toute impunité. Que ceux de la majorité, qui veulent goûter au glaive du Chef de l’Etat Macky Sall, se le tiennent pour dit: vous n’obtiendrez rien en montrant que vous êtes pressés de vous projeter dans l’ère post Macky, si ce n’est une hideuse place dans la grande armée mexicaine de chômeurs des opposants qui ont du mal à trouver un Chef d’État-major, prévient-il. Avant d’ajouter : « Mieux, retenons tous que seul le Conseil constitutionnel est habilité à se prononcer sur cette épineuse question qui continue à faire des victimes dans la majorité présidentielle. Et si les cinq sages valident un troisième mandat pour le Président de la République, qui en est à son deuxième quinquennat, non seulement force restera à la loi, mais aussi nous battrons campagne et gagnerons les prochaines élections avec une belle victoire, comme par le passé. Et chacun des usurpateurs se rendra compte que l’ensemble des pouvoirs sont entre les mains du peuple  Sénégalais, seul souverain. »




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*