«TALAATAY ORANGE» : Les « Y’en a marristes » brutalisés et malmenés la police




Des membres du mouvement Y’en a marre étaient, hier, devant le siège de Orange pour déposer une lettre de protestation contre les nouveaux tarifs illimix dudit opérateur de téléphonie. Certains d’entre eux ont été malmenés avant d’être mis dans le véhicule de police. Il s’agit de leur coordonnateur,  Aliou Sané et le rappeur Kilifeu.

Le mouvement Y en a marre avait «décrété» une nouvelle journée «Talaatay Orange» lors d’une rencontre contre la presse. C’est pour, dit-il, appeler au boycott de tous les produits et services de l’opérateur sur toute l’étendue du territoire national, afin d’exiger le retour aux tarifs illimix antérieurs. Hier, les membres dudit mouvement sont passés à l’action pour toujours dénoncer les nouvelles offres, jugées chères, de l’opérateur de téléphonie mobile. Ils se sont donnés rendez-vous devant les locaux du siège de Orange situé sur la Vdn. Aliou Sané et Cie voulaient tout simplement déposer une lettre de protestation. Mais, ils ont dû faire face à un important dispositif sécuritaire déployé par la police dès les premières heures de la matinée. Les limiers leur ont empêché d’accéder à l’intérieur du siège.

Il faut dire que les manifestants étaient déterminés à exaucer leur vœu qui, on le rappelle, était de déposer leur lettre de protestation. Finalement, sept d’entre eux, parmi lesquels le coordonnateur Aliou Sané et le rappeur Kilifeu, ont été interpellés. Auparavant, le rappeur avait dit que rien ne peut les arrêter. « Personne ne pourra nous empêcher de déposer cette lettre. Par la force, on va déposer cette lettre de protestation », avait déclaré Kilifeu. Malheureusement, il sera stoppé net par les limiers. Pour mémoire, le combat engagé par le mouvement depuis la hausse du prix des forfaits avait pour seul objectif : le retour aux anciens prix appliqués avant le 22 juillet 2020 à défaut de procéder à une réelle baisse.

Mais, selon « Y en a marre », Orange, dans sa quête de bénéfice, « continue de narguer les consommateurs, en faisant semblant de diminuer les prix des forfaits ». Dernièrement, l’ARTP a convoqué la presse pour révéler qu’un accord a été trouvé avec l’opérateur afin de proposer un élargissement de la grille, avec de nouvelles offres « pour compléter ».




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*