Le Sytjust dit prendre acte et n’exclut pas de lever le mot d’ordre

Vers la suspension du mouvement d’humeur du syndicat des travailleurs de la justice.




 La rencontre d’hier lundi entre les travailleurs  et leur tutelle pourrait aboutir sur des solutions. Le Sytjust dit prendre acte et n’exclut pas de lever le mot d’ordre. Me Aya Boune Malick Diop

 

 

 

Le droit de grève doit être préservé certes car c’est encadré par la loi mais le service minimum doit être assuré et c’est à l’Etat de l’organiser selon Me Kane qui se désole du préjudice causé par cette longue grève du Sytjust. Tant que les grévistes continuent de recevoir leurs salaires intégralement, les grèves vont perdurer dénonce Me Massokhna Kane qui veut qu’un service non effectué ne soit pas payer.  ME MASSOKHNA KANE

 

 

 




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*