Affaire Aya Boun Malick Diop : L’Ums prend position et dénonce les attaques contre les juges




Le premier président de la Cour d’appel de Kaolack, a apporté la réplique, sur les ondes de la radio Sud fm, concernant les accusations du secrétaire général du Sytjust, Me Aya Boun Malick Diop. Ce dernier avait déclaré sur Rfm ceci : ”  Il y a la lettre fallacieuse de dénonciation du premier président de la Cour d’appel de Kaolack, Ousmane Kane qui a été visiblement actionné. Maintenant le président du Tribunal de Grande instance de Fatick, Seyni Bodian est entré dans la danse alors qu’il n’a même pas défait ses valises à Fatick. C’est très préoccupant pour l’image du pouvoir judiciaire au Sénégal…”

Dans sa réplique, le juge Kane a d’abord tenu à rappeler les faits. ” Il y a une part de vérité dans ce qu’il a dit. Effectivement, c’est le ministère qui nous signalé son cas. Moi, je suis à la cour d’appel de Kaolack qui couvre Fatick et depuis 2016, je ne savais pas que Me Diop était dans mon ressort comme greffier. Donc, effectivement, c’est le ministère qui m’a signalé son cas. Et j’étais surpris d’apprendre que Me Diop est un greffier affecté à Fatick. Quand on a signalé le cas, avant d’écrire la lettre qui lui a été adressée par l’intermédiaire du président du tribunal de grande instance de Fatick, j’ai pris l’attache du président sortant, il m’a dit écoutez monsieur le premier président, j’ai fait 4 ans et 4 mois à Fatick, et je ne n’ai jamais vu Me Diop. Et il m’a dit, mon prédécesseur avait rencontré les mêmes difficultés avec lui. D’ailleurs, deux rapports de l’inspection générale de l’administration de la justice ont été dressés à son encontre…”




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*