Projets pétroliers : Woodside prend le contre-pied de Macky




Woodside Petroleum ne s’inscrit pas dans la même logique que le Président Sall qui, dans une interview en visioconférence accordée au quotidien britannique Financial Times, a soutenu que « divers projets pétroliers et gaziers au Sénégal seraient reportés d’un ou deux ans », à cause de l’impact du Covid-19. La filiale gazière  basée en Australie est plutôt optimiste. Elle dit pouvoir gérer son calendrier pour respecter ses engagements pris dans le projet pétrolier du champ de Sangomar.

En collaboration avec ses partenaires, ses entrepreneurs et le gouvernement sénégalais, Woodside déclare avoir pris des mesures fan de réduire les dépenses à court terme. Ce qui, selon la multinationale, permettra de protéger « la valeur globale de l’investissement et de livrer le premier baril de pétrole en 2023 ». Déjà au mois de janvier dernier, des sociétés ont pris la décision finale d’investissement (Fid) sur le projet de 100 000 barils par jour. Ainsi, Modec fournira le navire flottant de production, de stockage et de déchargement. Au moment où Subsea Intégration Alliance (Sia) livrera les ombilicaux et les systèmes de production et Diamond Offshore se chargera du forage.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*