L’Afrique face au Covid-19 : le casse-tête des réouvertures d’écoles




Plusieurs pays ont décidé de rouvrir les écoles sur le continent. Tour d’horizon du Sénégal au Mali en passant par l’Afrique du Sud.

Près de deux mois se sont écoulés depuis que les établissements d’enseignement de plus de 190 pays ont fermé, affectant 1,57 milliard d’enfants et de jeunes, soit 90 % des effectifs scolaires mondiaux. Ces fermetures se sont rapidement succédé et visaient à contenir le virus responsable du Covid-19. La réouverture des écoles, en revanche, se fait à un rythme bien plus prudent. D’après les données de l’Unesco, 100 pays n’ont pas encore annoncé de date de réouverture, 65 prévoient une réouverture partielle ou totale et 32 termineront l’année scolaire en ligne. Mais pour 890 millions d’élèves, le calendrier scolaire est plus incertain que jamais.

Au Sénégal, la cacophonie règne

Le président Macky Sall a décidé de reporter jusqu’à nouvel ordre le retour des élèves en classe, alors que la reprise devait avoir lieu mardi matin pour des centaines de milliers d’élèves. Le ministère de l’Éducation nationale a invoqué la découverte de la contamination de 10 enseignants en Casamance (Sud) pour repousser la reprise jusqu’à « une date ultérieure ».

Un certain nombre de parents alertés par le journal télé de la nuit ont pu partager l’information sur les réseaux sociaux. Mais des enfants ont appris la nouvelle une fois sur place. Certains, scolarisés loin de chez eux, avaient rejoint par avance leur école.

« Je viens de libérer les élèves. Ils étaient venus en nombre pour reprendre les cours. Ici, beaucoup n’étaient pas informés de la mesure », a dit Mamadou Falilou Ba, directeur d’école primaire à Niassène (centre-ouest). La reprise concernait les élèves des classes dites d’examen (CM2, troisième, terminale).




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*