Enfants égorgés à Touba : Le père, présumé meurtrier, retrace le film de l’horreur




Plusieurs mois après l’affaire du double meurtre à Touba, Bara Touré, père des enfants et présumé meurtrier, a reconstitué les faits, hier, en présence des enquêteurs du commissariat de Ndamatou, la police scientifique et le procureur de Diourbel.

L’affaire du double meurtre au quartier Darou Rahmane de Touba connaît un nouveau retentissement. En effet, Bara Touré a avoué avoir tué ses deux enfants en l’occurrence Baye Daouda Touré (2 ans), et Serigne Mbacké Madina Touré (4 ans). Après cet aveu de taille lors de l’enquête préliminaire, les éléments enquêteurs du commissariat de Ndamatou, la police scientifique et le procureur de Diourbel, étaient sur les lieux, hier, pour procéder à la reconstitution des faits. C’est dans ce cadre qu’un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé sur place. La maison où les faits se sont déroulés a été quadrillée. Pour mémoire, les faits ont eu lieu dans la nuit du 26 au 27 septembre 2019. Ce jour-là, les deux enfants ont été retrouvés égorgés dans leur chambre. Le présumé meurtrier, en l’occurrence leur père avait même tenté de se suicider à la suite de la découverte des corps de ses enfants. Il a été interné dans un hôpital et était sous surveillance 24h/24. Par ailleurs, les soupçons envers le père des victimes, ont commencé après la découverte d’un couteau ensanglanté à quelques pas de la maison où les deux garçons ont été égorgés. « J’ai été surpris de constater que deux autres filles dormaient juste à côté du lit où les deux petits garçons ont été égorgés et que celles-ci ont été épargnées », explique une source qui pense à un crime rituel. Ensuite, après la découverte de ce couteau, le père de famille qui accompagnait les policiers dans leurs recherches d’indices, a pris congé des hommes en tenues avant de retourner dans ses appartements pour tenter de mettre fin à sa vie. Les moyens matériels et humains déployés pour faire la lumière sur cette affaire ont fini par porter leurs fruits. La police aurait formellement identifié le meurtrier présumé dont l’arrestation devrait être effective dans les jours à venir. Bara Touré qui a avoué son crime 9 mois après n’a toujours pas donné son mobile.

REWMI QUOTIDIEN

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*