Dans la dynamique des enseignements tirés de la pandémie  pour le  PRES




Le programme de résilience économique et sociale PRES du président Macky Sall est certes venu à son heure pour amortir les différents chocs issus de la pandémie du covid 19.
Il s’inscrit dans le prolongement des programmes sociaux issus des conseils ministériels délocalisés comme le pudc, le prodac, promoville, en plus des bourses familiales et de la CMU, du relévement des salaires des fonctionnaires et  des allocations des retraités, la stabilisation de l’électricité  qui ont fortement renforcé la capacité de l’état pour contenir les débordements conflictogénes du phénomene.
C’est le moment de s’arrēter sur le renforcement administratif, technique et politique de la coordination régionale du PRES  pour mieux prendre en charge le developpement endogéne durable des régions intéreures en s’appuyant sur:

1-les ministéres clefs comme des infrastructures,de l’agriculture, de l’élevage, de l’industrie, de la santé et de l’éducation et de la formation professionnelle, des collectivités territoriales, de l’emploi, du travail et des relations avec les institutions, de la femme et de la famille, des forces armées, de  l’intérieur, des affaires étrangéres et des sénégalais de l’extérieur
2- la maîtrise de la variable population pour mieux l’intégrer dans les politiques de développement durable régional et de fixation des populations dans leurs terroirs,
3- l’impulsion de comités de résilience économique dans  les régions, les communes et les quartiers pour appuyer à la base le PRES national. Les populations ont mûri. Il faut leur faire plus confiance pour qu’elles prennent toute la dimension de leurs responsabilités dans le choix des conseillers municipaux et des maires qui soient en mesure de comprendre les enjeux de l’heure pour mieux traduire localement la vision  du chef de l’état.

Papa Mody Sow journaliste consultant




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*