Covid 19 : le point sur la pandémie dans le monde




Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 200.000 morts dans le monde.

– Plus de 200.000 morts –

La pandémie a fait 200.736 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 19h00 GMT.

Plus de 2,86 millions de cas ont été diagnostiqués dans 193 pays et territoires.

Les Etats-Unis sont officiellement le pays le plus touché, avec 53.511 décès et comptent près de 940.000 infections confirmées. Suivent l’Italie (26.384) décès, l’Espagne (22.902), la France (22.614) et le Royaume-Uni (20.319). Les chiffres britanniques ne prennent toutefois pas en compte les maisons de retraite où plusieurs milliers de personnes âgées sont mortes selon des représentants du secteur.

En proportion de la population, hors micro-Etats, c’est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (597 morts par million d’habitants), devant l’Espagne (490), l’Italie (436), la France (346) et le Royaume-Uni (299). Les Etats-Unis (160) arrivent loin derrière.

– Boris Johnson de retour lundi –

Le Royaume-Uni attend le retour aux manettes de Boris Johnson, qui, frappé par le nouveau coronavirus, est en convalescence depuis sa sortie de l’hôpital le 12 avril. Le Premier ministre sera de retour à son bureau lundi, ont affirmé des sources de Downing Street à des médias britanniques.

– A cappella –

Le samedi 25 avril était jour de commémorations au Portugal et en Italie. Confinés, de nombreux Portugais ont chanté à leurs fenêtres pour célébrer le 46e anniversaire de la Révolution des Œillets, tandis que des Italiens y ont entonné « Bella Ciao » pour célébrer le jour de la Libération de l’Italie en 1945.

– Ramadan morose –

En Iran, pour le premier jour du ramadan, les mosquées sont fermées en Iran et l’iftar, traditionnel repas de rupture du jeûne après le coucher du soleil, doit être pris dans la stricte intimité familiale.

Les mosquées sont fermées en Albanie, où le ramadan confiné rappelle à certains les jours sombres du communisme où la pratique de la religion était interdite.

A Niamey, au Niger, la tension persiste après des émeutes contre le couvre-feu et l’interdiction des prières collectives, décrétés pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Au Pakistan, les fidèles se sont rués dans les mosquées et sur les marchés pour acheter de quoi préparer le dîner afin de célébrer comme il convient la fin de chaque journée de jeûne, faisant fi des recommandations sanitaires.

– Manifestation avec respect de la distanciation sociale –

Des milliers d’Israéliens ont manifesté samedi à Tel-Aviv, en respectant les mesures de distanciation sociale, contre l’accord conclu entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ex-rival Benny Gantz et la formation d’un gouvernement qui menace, selon eux, la démocratie.

– Des milliards pour l’aérien –

Les Etats-Unis ont annoncé avoir déjà déboursé au total 12,4 milliards d’aides à 93 compagnies aériennes afin de les aider à préserver les emplois. En Europe, la France et les Pays-Bas ont promis une dizaine de milliards d’euros pour aider Air France-KLM.

– Indigènes d’Amazonie –

Plusieurs chefs indigènes d’Amazonie appellent à l’aide internationale face à l’absence de structures, notamment médicales, et mettent en garde contre un risque d' »ethnocide ».

– Corruption –

Des enquêtes ont été ouvertes en Colombie contre le ministre de l’Agriculture Rodolfo Enrique Zea, quatre gouverneurs et 41 fonctionnaires municipaux pour corruption présumée dans la gestion de fonds destinés à la lutte contre la pandémie.

Au Pérou, le ministre de l’Intérieur Carlos Moran a démissionné en pleine épidémie, critiqué pour le grand nombre de policiers contaminés.

Le parquet panaméen a annoncé une enquête pour détournement de fonds dans l’achat d’une centaine de respirateurs portables pour 5,2 millions de dollars, un montant présumé surévalué, pour traiter les malades du coronavirus.

– Pas de Jazz à Nice –

La ville de Nice (sud-est de la France) a annoncé l’annulation de l’édition 2020 du Nice Jazz Festival, un des plus anciens festivals de jazz du monde, qui devait se tenir du 17 au 21 juillet.

– Trump n’a plus de temps à perdre avec la presse –

Le président américain Donald Trump a tweeté que ses points presse quotidiens sur la pandémie de nouveau coronavirus ne méritaient pas qu’il y consacre du temps, deux jours après avoir suscité une polémique mondiale en semblant envisager de traiter la maladie au désinfectant.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*