L’Afrique face au Covid-19 : Abiy Ahmed lance un appel au G20




L’actualité de la pandémie du coronavirus prend un tour de plus en plus inquiétant en Afrique où les mesures économiques côtoient les états d’urgence.

 

L’appel d’Abiy Ahmed au G20. Le Premier ministre éthiopien a fait une proposition au G20 pour aider les pays africains à faire face à la pandémie de coronavirus. Premier point : un fonds d’aide de 150 milliards de dollars qui soutiendrait les budgets nationaux et le financement du secteur privé des pays concernés. Deuxième point : la mise en œuvre de plans de réduction de la dette qui pèse lourdement sur de nombreux pays africains, mal équipés pour faire face au choc économique qui s’annonce. « De la même manière que le virus ne connaît aucune frontière, notre réponse ne devrait connaître aucune frontière », a ajouté le Prix Nobel de la paix 2019. Des recommandations dans la lignée de celle du directeur de la Banque mondiale David Malpass pour qui « les dirigeants du G20 devraient suspendre les remboursements de dette publique bilatérale des pays les plus pauvres ».

Premier décès au Niger. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé Illiassou Mainassara mardi soir. La personne décédée, septième cas confirmé de Covid-19, était un homme âgé de 63 ans, qui, selon les autorités, n’avait pas voyagé ces dernières semaines. Le patient est mort à l’hôpital national de Niamey.

 

La RDC en état d’urgence. Le pays n’est pas encore confiné – seule la ville de Lubumbashi est en quarantaine – mais le président Félix Tshisekedi a toutefois décrété la mise en vigueur de l’état d’urgence ce mardi soir, lors d’une allocution télévisée. « Tous les voyages de Kinshasa vers les provinces et des provinces vers Kinshasa » sont interdits, « afin de permettre le confinement de la ville de Kinshasa, foyer de la pandémie ». La RDC comptait, au 24 mars, 48 cas confirmés de Covid-19 sur son territoire.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*