Le pape François écarte l’idée d’ordonner des prêtres mariés et des femmes diacres en Amazonie




Pour l’Eglise catholique, l’évolution aurait été historique. Mais dans sa réponse à un synode des évêques d’Amazonie, le pape François n’a pas retenu l’ouverture de la prêtrise aux hommes mariés, ni la réouverture du débat sur l’ordination de femmes diacres, ne mentionnant pas ces deux propositions dans un document publié mercredi 12 février.

Après trois semaines de débats en octobre au Vatican, une assemblée d’évêques venus des neuf pays d’Amazonie avait demandé au pape d’envisager de permettre à des hommes pieux ayant une vie maritale stable de devenir prêtres, et de conférer aux femmes des fonctions plus importantes allant jusqu’au « diaconat permanent ». Les diacres (tous des hommes) sont ordonnés pour prononcer le sermon à la messe, célébrer baptêmes, mariages et funérailles.

Un manque criant de prêtres

En Amazonie, l’Eglise est confrontée à un manque criant de prêtres itinérants, les seuls en mesure de donner la communion, sacrement essentiel de la doctrine chrétienne.

Dans son « exhortation apostolique post-synodale », le pape François préfère « exhorter tous les évêques, en particulier ceux de l’Amérique latine » à convaincre plus de missionnaires à se rendre en Amazonie et demande une meilleure formation




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*