Trump limoge deux témoins clés de son procès en destitution en quelques heures




Le président américain Donald Trump a limogé vendredi 7 février deux membres de son administration ayant témoigné lors de l’enquête sur sa destitution, deux jours après son acquittement, ont rapporté plusieurs médias américains.

Le premier d’entre eux est le lieutenant-colonel Alexander Vindman, conseiller sur les affaires européennes au sein du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche. 

Alexander Vindman le 19 novembre 2019

Avant l’annonce officielle, Donald Trump avait affirmé devant des journalistes qu’il n’était “pas content de lui”, laissant peu de place aux doutes quant aux raisons de son renvoi. Dans un communiqué, l’avocat d’Alexander Vindman a estimé qu’il s’agissait d’une “vengeance” de “l’homme le plus puissant du monde.” 

Ce premier renvoi a été suivi quelques heures plus tard par une annonce de l’ambassadeur américain pour l’Union européenne, Gordon Sondland. “On m’a informé aujourd’hui que le président entendait me rappeler, à effet immédiat, en tant qu’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne”, a indiqué Gordon Sondland dans un communiqué notamment relayé par le New York Times.

La Maison Blanche ne s’est pas exprimée sur cette annonce, pour la confirmer ou la démentir. 

Le diplomate, qui échangeait fréquemment avec le président républicain, avait notamment expliqué lors d’une audition publique en novembre avoir dit aux Ukrainiens qu’ils devaient annoncer une enquête sur Joe Biden pour toucher une aide militaire de près de 400 millions de dollars gelée par la Maison Blanche.

Gordon Sondland le 20 novembre 2019

Après son témoignage, Donald Trump a assuré ne pas bien le connaître.

L’hôte de la Maison Blanche a été acquitté mercredi au Sénat des chefs d’accusation d’abus de pouvoir et d’entrave à la bonne marche du Congrès qui pesaient à son encontre. 




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*