Signature d’une convention de financement entre la france et le senegal




Les besoins croissants du pays en matière de développement économique et social rendent
essentiels l’accélération des réformes des finances publiques.

A court terme, le Sénégal fait face à un double défi, à savoir la consolidation budgétaire et la création
d’espaces suffisants pour financer les investissements prioritaires, ainsi que les dépenses sociales.
C’est pour reprendre les propos de Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l’Economie, du Plan et de la
Coopération qui avec le Directeur de l’Agence française de développement procédaient ce jeudi à la
signature d’une convention de financement, sous forme de prêt de politique publique, d’un montant
de 50 millions d’euros, soit environ 32,8 milliards de FCFA, pour le renforcement de la gouvernance
financière au Sénégal.

L’on retiendra qu’une première tranche de 20 millions d’Euros, soit environ 13,1 milliards de FCFA,
sera décaissée dans les meilleurs délais, et une seconde tranche de 30 millions d’Euros, soit environ
19,6 milliards de FCFA, sera libérée en fin 2020.
Pour le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération « Conformément à la vision de son
Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République, ce programme accompagnera les
efforts du gouvernement sénégalais dans la mise en œuvre de sa stratégie de réformes des finances
publiques, afin de lui permettre d’atteindre les objectifs déclinés dans le PAP 2 du PSE, et de manière
spécifique, cette opération permettra d’accompagner la mise en œuvre des réformes budgétaires de
la Loi organique relative aux lois de finances, et en particulier le passage en mode budget-
programme en cours depuis le 1er janvier 2020; de favoriser un accroissement de la mobilisation des
recettes intérieures, notamment à travers le développement des télé-procédures et l’intensification
des travaux de renseignement et de recouvrement; et de renforcer la gestion des actifs », avant de
rappeler le volume important des engagements nets de l’AFD au Sénégal qui s’élève à un montant de
1.356.054.517 d’Euros, soit environ 888,21 milliards de FCFA, est le reflet du dynamisme de notre
coopération qui s’exprime toujours à travers une compréhension mutuelle et un dialogue politique
constructif.

Jacob BAMBA




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*