«NGONE NDOUR ET LA SODAV SONT DES SANGSUES»




Le groupe « Pape et Cheikh » regrette la Bsda. Dans un entretien avec Le Témoin, Pape Amadou Fall du Groupe Pape et Cheikh dénonce l’inutilité de la Sodav dont il réclame son audit. Il s’en prend violemment à la frangine de Youssou Ndour, Ngoné Ndour et Cie.

« Il faut auditer la Sodav, elle est inutile »

«Nous sommes animés par un fort sentiment de lutter contre une injustice flagrante. Ils serinaient partout qu’ils allaient faire mieux que le BSDA (Bureau Sénégalais du Droit d’Auteur). Ce qui est archi faux. Avec le BSDA, nous étions payés à plusieurs reprises. A titre d’exemple, je dirai qu’à l’époque, nous mangions trois fois par jour. Actuellement, nous peinons à assurer un repas. Je ne prêche pas pour ma chapelle. Je ne suis pas dans le besoin et je continue de jouer toutes les semaines. Il n’est pas question de mener une guerre contre des personnes. Nous voulons juste que les choses changent. C’est un combat de principes. Après notre sortie, certains membres de la Sodav ont voulu nous décrédibiliser. Mais ils n’ont pas réussi car la lutte continue. Les artistes vivent très difficilement et la Sodav ne nous est d’aucun secours. »

« Ils usent notre argent pour vivre comme des pachas »

«Je remercie le Président de la République qui a mis un milliard sur la table malgré les dénégations. Comme l’a remarqué le ministre de la Culture, ils vivent avec nos maigres moyens en utilisant 70% du budget pour leur fonctionnement. Ils usent de notre argent pour vivre comme des pachas en organisant des séminaires, des ateliers et des tournées avec la sueur de notre front. Je suis désolé de voir la légèreté et la malhonnête avec lesquelles ces gens vivent. Il faut remarquer qu’au moment de notre rencontre avec le ministre, il y a eu beaucoup de tension dans l’air. Certains ont même failli en venir aux mains. Il y a eu beaucoup de bruits pour rien. Comme Dieu est très juste, c’est après cette rencontre que le ministre s’est rendu compte de la manière dont la boîte est gérée.

« Ce sont des sangsues »

«Des fonctionnaires du ministère de la Culture siègent à la Sodav à l’instar d’Aziz Dieng et d’autres. Il faut vraiment que cette mascarade s’arrête. Il se susurre et nous sommes au courant, que le Président a décidé de leur octroyer encore de l’argent. Nous lui demandons solennellement de ne pas le faire. Nous allons écrire à la Présidence et à l’OFNAC pour que la Sodav soit auditée. Il y a depuis plus de dix ans une caste de fonctionnaires au ministère de la Culture. Ces gens ne défendent que leurs intérêts. Ils manœuvrent tout le temps pour ne jamais quitter leurs postes. Ces rentiers qui se reconnaitront doivent dégager le plancher. Il faut que ces personnes assoiffées de prébendes sachent que la musique ne leur appartient pas. Elles ont fini par tuer la musique. Je suis Sénégalais et j’ai vécu l’âge d’or de la musique. Je suis de Kaolack et durant ma prime jeunesse, il y avait bien un orchestre sur place. Il en était de même à Thiès, Saint Louis et presque au niveau de toutes les grandes villes. Tous ces groupes ont disparu par la faute de ces sangsues. Rien ne marche.

« Nous allons saisir l’Ofnac »

Il se susurre et nous sommes au courant, que le Président a décidé de leur octroyer encore de l’argent. Nous lui demandons solennellement de ne pas le faire. Nous allons écrire à la Présidence et à l’OFNAC pour que la Sodav soit auditée. Il y a depuis plus de dix ans une caste de fonctionnaires au ministère de la Culture. Ces gens ne défendent que leurs intérêts. Ils manœuvrent tout le temps pour ne jamais quitter leurs postes. Ces ren- tiers qui se reconnaitront doivent dégager le plancher. Il faut que ces personnes assoiffées de prébendes sachent que la musique ne leur appartient pas. Elles ont fini par tuer la mu- sique. Je suis Sénégalais et j’ai vécu l’âge d’or de la musique. Je suis de Kaolack et durant ma prime jeunesse, il y avait bien un orches- tre sur place. Il en était de même à Thiès, Saint Louis et presque au niveau de toutes les grandes villes. Tous ces groupes ont disparu par la faute de ces sangsues.»




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*