PREMIER ANNIVERSAIRE DU MUSEE DES CIVILISATIONS NOIRES DE DAKAR




Une Création continue de l’Humanité

MUTATIONS du 06 au 21 décembre prochain pour marquer le premier anniversaire du Musée des Civilisations Noires (MCN), un moment particulier inscrit dans la programmation qui est un exercice qui marque la volonté de pérenniser les acquis de la Conférence Internationale de Préfiguration (CIP) du Musée des Civilisations noires tenue à Dakar en juillet 2016 et qui avait fixé les orientations générales de l’Institution. En raison des missions dont il est porteur, le MCN tend résolument à l’universalité  avec des contenus adaptés à cette vocation. Ceux-ci qui s’organiseront autour d’un diagnostic global de l’histoire des patrimoines et du futur d’un monde en constante mutation pour reprendre les propos de Hamady Bucoum le conservateur du MCN pour qui « ce premier anniversaire est l’occasion de poursuivre la réflexion et d’explorer d’autres pistes pour ancre davantage le MCN au cœur ses mutations multiformes auxquelles notre Humanité doit apporter des réponses et la série des expositions a pour ambition de mettre en dialogue des séquences diachroniques qui malgré la distanciation temporelle sont les témoins d’une mutation qui est en train de reconfigurer encore une fois les paradigmes de notre Humanité ».

Résultat de recherche d'images pour "Hamady bocoum""

L’introduction ce vendredi de la collection d’art contemporain africain « Prête-moi ton rêve » aura été l’un des temps forts de cette rencontre qui donnera l’occasion au Commissaire de l’exposition, le Pr Yacouba Konaté de rappeler que « le propos de Prête-moi ton rêve consiste à aider à donner l’évidence des trajectoires artistiques singulières qui mettent l’Afrique sur une carte du Monde de l’art contemporain ».

A retenir que la mission qu’entend remplir le MCN dans une perspective dynamique est de conserver, de documenter, d’enrichir et de mettre en valeur les patrimoines culturels, technologiques et scientifiques des civilisations noires mais également de se positionner comme un espace d’affirmation et de reconnaissance de l’apport de ces civilisations au patrimoine universel de l’Humanité.

Ainsi, trois rencontres scientifiques vont accompagner ce premier anniversaire à savoir : contemporanéités africaines, continuités culturelles et déberlinisation et religions et sociétés.

Jacob BAMBA

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*