PARTAGE AVEC LE CLUB DES INVESTISSEURS SÉNÉGALAIS : Pour une société solidaire dans un Etat de droit




Il s’agissait de donner toute sa place au secteur privé sénégalais dans la mise en œuvre du second programme d’actions prioritaires du PSE que le Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène Publique (MULHP) a rencontré ce lundi Le Club des Investisseurs Sénégalais (CIS) afin de partager sur les projets structurants en recherche de financements et de partenaires stratégiques, puisque pour un financement adéquat de ces programmes et/ou projets, les sources identifiées sont l’Etat, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), le Secteur privé national et international à travers des projets en partenariat Public Privé dans un environnement propre aux investissements.

Toute chose qui feront dire au Vice-président du CIS que « c’est une rencontre importante, et les questions qui ont été développés notamment la prise en charge de tout ce qui se passe au Sénégal à savoir les 100 000 logements, les ordures, allant du plan du Président de la République Macky Sall eu de son Gouvernement pour ce qui des 3 000 emplois crées, et nous nous avons commis un back office qui se chargera de tout condenser et de nous les présenter » avant de faire une projection pour 2035 disant que le CIS a déjà fait ses preuves et qu’ils sont conscients qu’il y a la RSE car il leur faut déterminer nue ligne de conduite sachant que « qui veut aller loin ménage sa monture ».

Embouchant la même trompette, le Ministre de l’Urbanisme Abdou Karim Sall lui dira que « dans une volonté d’amélioration des conditions de vie des sénégalais l’Etat du Sénégal a adopté un nouveau modèle de développement pour accélérer sa marche vers l’émergence à travers une vision traduite dans le PSE horizon 2035 avec une société solidaire dans un Etat de droit »

Créé le 02 juin 2018, le Club des Investisseurs Sénégalais (CIS) rassemble un Groupe d’hommes et de femmes d’affaires sénégalais, leaders reconnus et respectés dans leurs secteurs d’activité, désireux de favoriser le développement du secteur privé national  à travers la promotion de projets structurants et à fort impact socioéconomique et de contribuer au rayonnement international de l’économie sénégalaise.

Jacob BAMBA




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*