News Ticker

Alicia Ayliès, la première Miss France guyanaise

Alicia Ayliès, 18 ans, Miss Guyane, a été élue Miss France 2017 hier soir devant plus de 8500 personnes à l’Arena de Montpellier. Et des millions de Français sur TF1. C’est la première fois qu’une Miss Guyane devient Miss France.

« Si on veut du résultat, il faut s’accrocher. » C’est visiblement ce qu’elle a fait. Ses courbes parfaites, son port de tête élégant, ses yeux clairs et son sourire ravageur auront fait le reste. Le verdict est tombé à minuit et quart après plus de trois heures de défilés très pailletés en robes ou maillots de bain : Alicia Ayliès, 18 ans, Miss Guyane, est la nouvelle Miss France 2017.

C’était l’une des favorites

La jeune femme à la chevelure abondante faisait partie des favorites depuis longtemps : elle a remporté la couronne à 27,89 % devant Miss Languedoc (26,15 %), Tahiti (21,66 %), Guadeloupe (13,04 %) et Lorraine (11,27 %). L’Arena de Montpellier (Hérault) l’a portée tout au long du show… jusqu’au petit moment d’hésitation où à la question posée par un internaute « si vous aviez une baguette magique, quel vœu voudriez-vous réaliser ? », la belle d’1 m 78 a répondu «  je voudrais être mannequin ». Gros malaise dans la salle. « J’ai eu un petit bug », a-t-elle confié lors de sa première conférence de presse, juste après la cérémonie. Elle y est arrivée dans une longue robe blanche, signée par le créateur lyonnais Nicolas Fafiotte, aux côtés de la directrice de l’organisation Miss France Sylvie Tellier. La patronne des Miss l’a aidée à porter sa robe jusqu’à la petite estrade « elle pèse très lourd ! ». « J’ai le plaisir de vous présenter Miss France 2017 », a-t-elle ensuite lancé, visiblement ravie de sa nouvelle petite protégée.

Alicia Ayliès, entre la présidente de la société Miss France Sylvie Tellier et la Miss 2016 Iris Mittenaere. Photo AFP

A venir : une « grosse » fête populaire en Guyane

Alicia Ayliès, née à la Martinique, élevée en Guyane, va désormais prendre ses marques en métropole, où elle n’a jamais habité. Cette semaine, elle va découvrir l’appartement des Miss France, situé dans un quartier chic de Paris. Elle passera les fêtes de fin d’année, avec sa famille, dans la capitale. « Il faut qu’on ait le temps de préparer son retour en Guyane. On veut organiser une grosse fête populaire », poursuit Sylvie Tellier. Et de continuer : « Je sens qu’elle va s’épanouir avec nous cette année ».  « C’est un honneur pour moi. D’une certaine manière, j’ai déjà marqué l’Histoire de la Guyane », enchaîne la nouvelle Miss France 2017. C’est en effet la première fois qu’une Miss Guyane est élue Miss France.

La jeune femme étudiante en droit a confié avoir le «  sourire qui tremblait » au moment de son sacre : « Il faut avoir un très bon mental pour se lancer dans cette aventure ».

Les 29 autres prétendantes à la couronne sont venues la féliciter et lui ont chanté « Zou bisou bisou », une chanson utilisée lors d’une chorégraphie. Les jeunes femmes ont passé un mois entier ensemble. Leurs chemins se sont séparés hier. Mais le meilleur est (certainement) à venir pour Alicia.

Les cinq finalistes: Justine Camara (Lorraine), Aurore Kichenin (Languedoc-Roussillon), Alicia Aylies (Guyane), Vaea Ferrand (Tahiti) et Morgane Thérésine (Guadeloupe). Photo AFP

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*