AFFAIRE CHEIKH OUMAR HANNE ME El Hadji Diouf crie au chantage




Le 10 mars prochain en audience la Bande à Mody Niang , l’auteur du livre scandale de la République : le Dossier du COUD, Pape Alé Niang et Nafi Ngom Keita devront certainement apporter les preuves de leur allégations contenues dans ce brulot.

C’est du moins ce que l’on pourrait retenir de la conférence de presse animée ce vendredi par le collectif des avocats de la défense composé de Me El Hadji Diouf, de Me Babacar Ndiaye, Me Babacar Cissé et de Me Fatoumata Sall. En effet, ces derniers parlant de conférence de presse de clarification diront que leur client entend saisir la justice afin que la vérité puisse jaillir.

Pour Me Babacar Cissé il s’agit de rétablir la vérité des faits « puisque depuis 2015 notre client subit les foudres d’un groupe d’individus qui se dit mû par l’intérêt national mais en réalité c’est à d’autres desseins et le 1 février dernier l’on a sorti un livre Scandale de la République : le Dossier COUD, on a invité des personnes qui sont de l’opposition, on a crié urbi et orbi que Hanne ne porterait pas plainte, mais depuis qu’il a porté plainte auprès du tribunal, il leurs appartient d’apporter la vérité des faits et la loi donne 10 jours » ; poursuivant Me Cissé de rappeler « qu’hier nous avons servi une citation directe à Nafi Ngom Keita pour diffamation car Mody Niang et Pape Alé ne peuvent pas écrire ce qu’ils ont écrit sans l’aide de Nafi Ngom Keita et Cheikh Oumar Hanne qu’on a jeté en pâture dit qu’il veut laver son honneur et c’est la raison pour laquelle nous avons avancé cette procédure d’audience prévue le 10 mars prochain ».

L’intervention de Me Babacar Ndiaye était axée sur le rapport dde l’OFNAC qui a beaucoup de limites et ne saurait poursuivre l’ancien Directeur du COUD Cheikh Oumar Hanne. En effet dira t il « quand M. Kebé a terminé son pré rapport, nous nous attendions à le recevoir mais l’OFNAC a directement déposé le rapport auprès du procureur et on ne peut pas nous faire croire que c’est une enquête, le COUD a fait l’objet d’audit et la loi dit que dés que le rapport est déposé auprès du procureur l’OFNAC est dessaisie ». Quant à Me Fatoumata Sall, la Grande royale, elle se contentera de relever que 90% de ce qu’on raconte dans le livre ne vient pas de l’OFNAC et que depuis 4 ans ce qui motive cet acharnement est qu’Hanne qui est un militant de l’APR a refusé de donner suite aux maitres chanteurs.

Me El Hadji Diouf très en verve lui dira que c’est une bande d’aigris, de mecontents qui s’agitent tout autour et que le 10 mars prochain l’arroseur sera arrosé. 

Jacob BAMBA




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*