Dialyse : Il n’y’a jamais eu de rupture dans l’approvisionnement




Dans un communiqué les fournisseurs de Kits de dialyse sont revenus de long en large sur le prix de ce produit avec des explications appuyées par des chiffres qui rétablissent la vérité. Mieux, disent-ils, « s’il n’y’a jamais eu de rupture dans l’approvisionnement des centres de dialyse, c’est parce qu’ils sont conscients de la sensibilité de la question, pour toujours consentir des efforts financiers nécessaires pour faire face à la demande avec un stock suffisant. Et l’Etat de son côté s’efforce régulièrement d’apurer les dettes pour leur permettre de pouvoir renouveler régulièrement le stock.

Dans ledit communiqué, les fournisseurs notent que ce sont deux entreprises sénégalaises qui assurent, principalement aux hôpitaux, l’essentiel des fournitures en Kits de dialyse notamment Carrefour Médical et ACD. Et cela à la suite d’une procédure d’Appel d’Offres régulière et transparente qui fait qu’elles s’efforcent d’approvisionner les centres de dialyse en Kits complets pour éviter toute menace de rupture, et cela dans un environnement difficile. Cette démarche fait suite à la disposition de l’Etat du Sénégal qui a « initié depuis 2012 un important programme de démocratisation et de gratuité de la dialyse. Dans sa mise en œuvre, des appels d’offres ont été lancés par la pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) et des marchés attribués conformément aux dispositions du code des marchés publics ce qui a permis de passer aujourd’hui de 2 centres de dialyse publics à 20 centres de dialyse.  Il s’y ajoute 10 centres en cours.

« Le Kit ne peut aucunement coûter 8.000 Francs comme allégué »

Cela dit, les fournisseurs précisent que « le Kit de dialyse est composé de 11 éléments et son prix d’acquisition par l’Etat a évolué de 65.000 FCFA, dans un passé récent, à aujourd’hui un montant qui varie entre 37.000 et 39.000 FCFA. Il ne peut donc aucunement couter 8.000 Francs comme allégué si l’on sait que rien que le rein artificiel, l’un des composants, ne peut couter ce prix.

Par ailleurs contrairement à ce qui évoqué, le Kit de dialyse complet chez les pays voisins coute beaucoup plus cher avec des prix moyens qui oscillent entre 42.500 et 100.000 FCFA, hors investissement et maintenance ».

« Le prix d’acquisition par l’Etat a évolué de 65.000 F  à aujourd’hui  entre 37.000 et 39.000 FCFA ».

Ainsi pour l’opinion publique, les fournisseurs invitent à relever que dans notre pays, le prix du Kit est constitué du coût d’achat du kit auprès des fabricants, du transport avec un cout élevé du fait que la plupart des produits sont constitués à base d’eau, des frais connexes et de l’investissement dans les Centres de dialyse notamment les générateurs et les unités de traitement d’eau qui sont amortis sur le prix du kit. En effet, poursuit le communiqué, « les équipements, qui coûtent plusieurs milliards, sont mis gracieusement à disposition dans les Centres de dialyse par les fournisseurs conformément aux exigences des Appels d’Offres de la Pharmacie Nationale de l’approvisionnement (PNA). Non sans compter la maintenance des équipements qui constitue un cout additif.

Mais ce n’est pas que ça seulement. En effet, « en dehors de la fourniture des Kits de dialyse, les fournisseurs assurent une veille technique permanente afin de garantir le fonctionnement optimum des installations gage d’une bonne qualité du Service public. Les investissements lourds consentis dans les SAV assurent le bon fonctionnement du système ».




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*