Campagne arachidière 2019 : Moussa Baldé annonce une enveloppe de 30 milliards de Francs CFA pour la SONACOS




Le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé s’est dit satisfait de la tournée qui l’a menée dans le Sud du pays. Dans une intervention, le Professeur de Mathématiques à évoqué la campagne arachidière qui démarre le 3 décembre prochain. Il a informé que la SONACOS, pour une bonne saison va recevoir une enveloppe de 30 milliards  de Francs CFA. 

De retour d’une tournée dans le Sud et l’Est du pays, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Baldé s’est dit satisfait de son déplacement dans ces deux parties du pays. Dans une intervention, le ministre, lors de cette tournée a rassuré les producteurs agricoles que toutes les mesures seront prises pour une bonne campagne de commercialisation de l’arachide. Moussa Baldé leur a informé que l’Etat va continuer à mettre l’accent sur les aménagements hydro-agricoles, sur la mécanisation pour booster davantage l’agriculture sénégalaise. Pour cette campagne de 2019, le ministre soutient que la SONACOS a pu obtenir la somme de 30 milliards de Francs CFA pour collecter 150 000 tonnes.

Cet argent, selon le ministre devrait être mis à disposition dans les meilleurs délais pour que la Société Nationale de Commercialisation des Oléagineux du Sénégal (SONACOS) entre de plaints pieds dans la campagne à partir de ce 3 décembre. Il soutient que le ministre de l’Agriculture doit être le plus gros de son temps sur le terrain et peu dans son bureau. Selon le ministre, il y a trois catégories dans les intentions d’achat. Il y a ceux qu’on appelle les huiliers qui collectent pour faire de l’huile et dont l’acteur majeur reste la SONACOS. Il renseigne qu’il y a les exportateurs qui ne reçoivent pas de subvention et les collecteurs de semences.  Le ministre de l’Agriculture de l’Equipement rural, Moussa Baldé pense que les acteurs du secteur doivent pouvoir assurer la commercialisation de l’arachide sans une quelconque subvention de l’Etat.

Il rappelle qu’il effectué d’autres tournées à l’intérieur du pays comme dans la vallée du Fleuve Sénégal où il a été à deux reprises et autant dans le bassin arachidier. Cette tournée du ministre a été marquée par le démarrage des travaux de réhabilitation du barrage d’Afiniam. Ce qui suscite, selon le ministre beaucoup d’espoir pour les populations avec un gros potentiel d’environ 11 000 Ha rizicultivables .




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*