INSECURITE GALOPANTE DANS LA BANLIEUE : Aly Ngouille Ndiaye annonce des mesures fortes pour assurer la sécurité des citoyens




L’insécurité est galopante dans la banlieue dakaroise et dans certaines localités du pays. Interpellé sur ce sujet hier, le Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a annoncé que des mesures fortes seront prises pour assurer la sécurité des personnes.

Le Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a présidé, hier, une conférence co-organisée par l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) et la Fondation Konrad Adenauer, sur le thème : « Echanges d’expériences de bonnes pratiques de sécurité de proximité en Afrique ». Interpellé à cette occasion sur les nombreux cas de meurtres notés ces derniers dans la banlieue, Aly Ngouille Ndiaye annonce que d’importantes mesures sécuritaires seront prises pour stopper l’insécurité qui prend des proportions inquiétantes dans certaines localités du pays. Il a soutenu que les agressions ne sont pas des faits nouveaux dans la banlieue et à l’intérieur du pays, mais l’Etat n’a pas croisé les bras sur ce phénomène. « On est en train de mettre en place un dispositif sécuritaire important pour renforcer la sécurité, partout au Sénégal. Nous continuons à prendre des dispositions pour renforcer la sécurité par une présence policière et par la gendarmerie dans tous les quartiers », a expliqué le Ministre de l’Intérieur qui regrette que certains Sénégalais n’aient pas l’esprit dénonciateur. « Les crimes se passent souvent dans les maisons alors que la police ne peut pas y accéder. Donc, il faut que les populations collaborent. Nous allons renforcer davantage les moyens de la police et de la gendarmerie au profit des Sénégalais », a-t-il dit. Revenant sur la cérémonie, il a déclaré que la présente rencontre traduit ainsi leur volonté commune de trouver les meilleures stratégies de résilience de nos populations face à toutes ces formes d’insécurité.

S’exprimant en présence des représentants de la Mauritanie et du Tchad, Aly Ngouille Ndiaye a rassuré que les conclusions et recommandations issues de cette conférence vont constituer une opportunité de réévaluer les stratégies en cours, en matière de sécurité de proximité et de la coopération de l’Etat du Sénégal avec les pays partenaires pour promouvoir la paix et la stabilité dans la sous-région. « Ces recommandations vont permettre également à nos pays de définir et de mettre en œuvre des politiques sécuritaires plus adaptées, plus inclusives et participatives », a insisté le ministre. « Aujourd’hui, l’ASP inspire toute la sous-région. Tous les partenaires nous expriment la satisfaction qu’ils ont à travers l’utilisation de nos agents », a pour sa part réagi le Directeur général de l’Agence d’Assistance à la sécurité de Proximité (ASP), Birame Faye. Le commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de CEDEAO, Francis Béhanzin, a, quant à lui, évoqué l’importance de la police de proximité dans le cadre de la lutte contre « les multiples défis asymétriques de notre temps et de nos régions ». « La police de proximité s’inscrit dans la perspective de la vision de notre communauté régionale qui veut promouvoir l’évolution des Etats à la CEDEAO, des peuples avec des institutions acceptées par tous », a dit M. Béhanzin. Il faut dire que la fondation Konrad Adenauer va continuer à mettre un focus sur les discutions de politiques de sécurité pour contribuer à la paix et à la stabilité dans beaucoup de pays, a fait savoir Thomas Volk, son représentant-résident au Sénégal.




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*