Santé : SUTSAS, Mballo Dia Thiam réélu à la tête du mouvement syndical, mais contesté.




Lors du 9ème Congrès ordinaire du Syndicat Unique des Travailleurs de la Santé et de l’Action Sociale (SUTSAS) tenu les 02 et 03 Novembre 2019 à UCAD II, Mbalo Dia Thiam, Secrétaire général sortant à rempilé pour un autre mandat. Le congrès dont la cérémonie d’ouverture a été présidé par le Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale était placé sous le thème : » Le SUTSAS, un patrimoine national », a vu la participation de 390 délégués venus des 14 régions du Sénégal.Ce rendez-vous, a également permis à la structure de d’honorer ses militants et personnalités, certains à titre posthume qui ont marqué positivement  la vie du SUTSAS.Les travaux de eux jours dont la première était consacrée à revisiter l’historique de SUTSAS, fut l’occasion de faire focus sur sur étapes décisives comme la création en 1976. La deuxième, a permis aux commissions de poursuivre les travaux avant la session de synthèse en plénière. Au finish, les superviseurs mandatés par la structure supérieure l’UNSAS (Union Nationale des Syndicats Autonomes de la Santé en l’occurrence Pape Birama Diallo et Ibrahima MANÉ ont eu la lourde tâche de diriger les élections du nouveau Bureau Exécutif National (BEN). A l’origine de ce Point de Presse tenu au siège de l’UNSAS à la zone de captage, « il est question de clarifier certaines choses à propos de l’élection qui s’était tenu le 03 Novembre 2019 à l’université Cheikh Anta Diop . Deux Candidats se sont déclarés au poste de Secrétaire général national: Il s’agit de Pape Mor Ndiaye et de moi même Mballo Dia Thiam. Dans la salle il y avait 155 délégués, dans lesquels j’ai obtenu 117 sur 155, soit 75,48% » a déclaré d’emblée en prenant la parole.Il y ajoute « à l’issue du vote, constatant son échec, Pape Mor Ndiaye a demandé à ses souteneurs d’évacuer la salle. Il avait 39 délégués dont 27 de la région t Thiès, 10 de Matam, et 02 de Dakar (1de Dantec et de Pikine), et les opérations se sont poursuivis et un bureau de 45 membres a été élu. Par ailleurs, les 06 secrétaires généraux régionaux non élus deviennent d’office des membres es-qualités conformément aux textes du SUTSAS, ce qui donne un BEN de 51 membres » a précisé le nouveau secrétaire général pour répondre à ceux qui conteste sa légitimité. D’autres parts, le débat sur son âge serait à l’origine de la discorde avec le camp d’en face.Mais, celui qui ne mâche pas bien ses mots est Mballo Dia Thiam  » Ceux qui réclament un rajeunissement ont été bien servis, car 46 des 51 membres sont constitués de jeunes, soit un taux de rajeunissement de 90,19%. Que cela  ne soit une obligation car toutes les générations sont d’égale dignité. Alors c’est un argument discriminatoire et dangereux qui serve d’exclusion » a fustigé pour clore cette fenêtre.S’agissant des perspectives, il parle des grands chantiers qui ont pour noms : la finalisation de la plateforme issue du congrès, le recrutement dans la fonction publique, le renouvellement des contrats, le système indemnitaire, la formation continue, les intégrations dans les statuts respectifs, l’application de la loi d’orientation sociale et l’élaboration de loi d’orientation familiale, les Comités de Développement Sanitaires(CDS), le financement de la Santé, le Plateau technique et la dette hospitalière…

Pour finir il dit tendre la main à toutes les forces gravitant dans et autour de la Santé afin de faire une mission paisible et productif, car il a dépassé toutes ces questions de tiraillements qui ne profitent à personnes. « Nous sommes tous de ce même bateau »
Ansou Mané/Sunuxibar.com




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*