PLAN D’INVESTISSEMENT EXTERIEUR DE L’UE




Œuvrer pour la création d’opportunités d’emplois durables pour la jeunesse du pays, renforcer la dynamique du « Tekki fi »

Résultat de recherche d'images pour "UE"

L’initiative, le Plan d’Investissent Extérieur de l’Union Européenne (PIE) doit d’abord se situer dans le cadre des Objectifs 2030 pour le Développement Durable (ODD), définis pour tous, dans le but d’éliminer l’extrême pauvreté sous toutes ses formes, de protéger la planète et garantir la prospérité pour tous. Ainsi l’UE est fermement engagée à la réalisation de ces objectifs et le PIE doit y contribuer. Et pour cela nous devons investir et ceci de façon considérable particulièrement dans les infrastructures (transport, énergie, eau et assainissement, santé pour leur realisation, les besoins mondiaux en investissements étant estimés à 2,5 trillions de dollars par an.

Eh bien c’est en substance ce qui est ressorti ce mardi de la Rencontre sur le Plan d’Investissent Extérieur de l’Union Européenne. En effet il se susurre que la volonté est là mais la question demeure comment. Les mécanismes d’aide traditionnelle étant insuffisants pour couvrir l’ensemble de ces besoins pour accompagner efficacement une dynamique positive, inclusive et pérenne.

Présidant la rencontre, l’Ambassadrice cheffe de la délégation de l’UE au Sénégal s’adressant aux partenaires du secteur privé dira que « nous avons besoin de vous, d’un pacte de confiance avec vous comme envisagé par la nouvelle alliance Afrique – Europe pour les investissements et les emplois durables ». poursuivant Mme Irène Mingasson de rappeler que « nous avons besoin d’entendre votre voix, afin d’œuvrer ensemble UE, Gouvernement du Sénégal et secteur privé à cet objectif commun  et c’est là qu’intervient le PIE de l’UE inauguré en 2017, un mécanisme adapté pour utiliser des fonds publics afin de mobiliser l’investissement privé notamment en Afrique, sachant que pour la période 2017-2020 nous lui avons affecté 4,5 milliards d’euros en vue de lever plus de 44 milliards d’euros ».

Pour l’UE, accompagner cette dynamique de l’investissement, c’est œuvrer pour la création d’opportunités d’emplois durables pour la jeunesse du pays, c’est renforcer la dynamique du « Tekki fi » ouvrant de nouvelles opportunités pour construire son avenir ici une stratégie qui s’inscrit pleinement dans celle de la 2eme phase du PSE.

Jacob BAMBA




Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*