Google et la Chine : les Etats-Unis veulent savoir si la firme est un « traitre »

Google est accusé d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois. D’après Peter Thiel, célèbre investisseur américain, la firme de Mountain View a été infiltrée par des espions venus de Chine. Selon lui, des projets liés à l’intelligence artificielle ont même été compromis par des services secrets étrangers.

Il exhorte donc le FBI et la CIA à s’intéresser au cas de Google. Sur Twitter, Donald Trump a annoncé l’ouverture d’une enquête pour trahison. 

Ce 14 juillet 2019, Peter Thiel, milliardaire membre du conseil d’administration de Facebook et partisan de la première heure de Donald Trump, a publiquement accusé Google de collaborer avec la « Chine communiste », rapportent nos confrères de BFM TV. Invité dans le cadre de la National Conservatism Conference de Washington, l’investisseur a conseillé au FBI et la CIA de « poser des questions à Google ».

Donald Trump ouvre une enquête sur Google pour trahison et espionnage

Le milliardaire accuse la firme d’avoir été infiltrée par des espions chinois, d’avoir laissé des services secrets étrangers compromettre des projets liés à l’intelligence artificielle et de coopérer avec l’armée populaire de Chine plutôt qu’avec les forces américaines.

 L’an dernier, Google a effectivement refusé un contrat de l’armée américaine. Le projet Maven visait à créer des drones de combat capables d’identifier un être humain avec précision grâce à l’intelligence artificielle.

Suite au mécontentement de ses employés, Google a fait marche arrière et a assuré « qu‘il n’y aura pas de nouveau contrat ». « Une grande partie des employés de Google sont des gauchistes qui pensent que les Etats-Unis sont pires que la Chine » assure Peter Thiel.

L’affaire aurait pu s’arrêter si Donald Trump n’avait pas le plus grand respect pour Peter Thiel. Lors de la campagne électorale de 2016, l’investisseur s’imposait comme l’unique soutien de Donald Trump dans la Silicon Valley. Libéral et conservateur, le cofondateur de Paypal a souvent fait étalage de ses opinions républicaines.

Malgré l’absence de preuve, Donald Trump a donc décidé d’ouvrir une enquête sur les liens de Google avec la Chine. « L’investisseur milliardaire Peter Thiel assure que Google devrait faire l’objet d’une enquête pour trahison.

Il accuse Google de collaborer avec le gouvernement chinois. C’est un homme génial et brillant qui connaît mieux le sujet que quiconque » estime Donald Trump dans un tweet daté du 16 juillet 2019. Dans ces conditions, le président des États-Unis a annoncé que ‘’l’administration Trump y jettera un d’œil ». Google ne s’est pas encore exprimé suite à l’annonce du président Trump.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*